Achat de billets
Achat VidéoPass

Masao Azuma dresse le bilan de Bridgestone à Aragón

Masao Azuma dresse le bilan de Bridgestone à Aragón

Ingénieur en chef de Bridgestone en MotoGP, Masao Azuma revient sur les performances que les gommes japonaises ont proposées au MotorLand Aragón lors de la quatorzième manche de la saison 2011.

Le MotorLand Aragón accueillait le week-end dernier le MotoGP pour la seconde fois depuis son inauguration en 2010 et Bridgestone avait donc préparé l'épreuve en se basant sur les données du GP de l'an dernier. Les conditions météo ont changé au cours du week-end et la chaleur de vendredi et de samedi a laissé la place à un ciel nuageux et à des conditions beaucoup plus fraîches pour la course de dimanche. Ces changements n'ont cependant pas empêché Casey Stoner d'établir de nouveaux records sur le circuit espagnol et de s'imposer devant Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo. L'usure des pneus a été l'une des principales préoccupations des pilotes pour la course et la gestion des pneumatiques s'est donc avérée être l'une des clés du succès.

Masao Azuma – Ingénieur en chef pour Bridgestone Motorsport :

Que pouvez-vous nous dire au sujet de l'usure des pneus ?
"L'usure des pneus a joué un rôle important dans la course mais nous nous y attendions. L'usure a été plus rapide pour certains que pour d'autres, comme on pouvait s'y attendre, et du côté de Casey nous avons pu voir que ses chronos ont ralenti à la mi-course, mais d'une manière régulière."

"A ce niveau de la compétition, il faut toujours trouver l'équilibre entre les performances de début de course et l'endurance. On ne peut pas maximiser l'un sans détériorer l'autre. Cette année, les pilotes nous ont demandé des pneus qui montent plus vite en température afin qu'ils soient plus sûrs lors des premiers tours et ils étaient globalement satisfaits de sacrifier un peu de l'endurance des pneus pour être plus performants en début de course, c'est ce qu'on a vu dimanche."

 

"Les chronos montrent que les pneus étaient très performants au début de la course, alors que la température de piste comptait 13°C de moins que l'an dernier. Casey était déjà sous le record précédant dès son deuxième tour et les dix premiers pilotes ont tous fait leur meilleur temps avant le septième tour, on ne peut pas demander mieux en termes de performance en début de course. La contrepartie, les pilotes le savent, c'est que les performances des pneus baissent en fin de course."

 

"L'asphalte et les conditions que nous avons eus à Aragón ont aussi accentué l'usure des pneus et la piste était assez sale lorsque que nous avons commencé vendredi. Elle a été nettoyée par le passage des motos tout au long du week-end mais il restait des trajectoires un peu sale pour la course et les pilotes qui se battaient et qui devaient emprunter d'autres trajectoires pour doubler ont un peu souffert des conditions. L'usure n'a pas été un problème pour la course, mais ce fut un élément important."

Pourquoi avoir chois des pneus avant medium et extra-dur ?
"D'après notre expérience de l'an dernier, nous savions que la stabilité à l'avant allait être cruciale, surtout dans les freinages en descente, et une bonne résistance des pneus étaient donc nécessaires. Les gommes medium et extra-dure opèrent dans des températures similaires et peuvent donc être utilisées dans des conditions identiques, mais nous avions choisi la gomme medium pour les pilotes qui voulaient plus d'adhérence, comme Álvaro chez Suzuki, alors que la gomme extra-dure offrait une meilleure stabilité et une meilleure résistance face à l'usure. Dans les conditions que nous avons eues, la gomme extra-dure a été choisie par la majorité des pilotes pour la course."

Communiqué de presse Bridgestone

Tags:
MotoGP, 2011, GRAN PREMIO DE ARAGÓN

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›