Achat de billets
Achat VidéoPass

De Puniet dans le top 10 au Motegi

De Puniet dans le top 10 au Motegi

Le pilote du team Pramac Racing a atteint son objectif dimanche au Grand Prix du Japon mais aurait certainement pu mieux faire dans une course marquée par de nombreux abandons.

Randy de Puniet s'était retrouvé en huitième position après s'être fait doubler par Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli, qui venaient de faire leur 'ride through' après avoir été pénalisés, et le Français semblait bien parti pour se maintenir à la même position jusqu'à l'arrivée, avant qu'une petite erreur ne lui coûte deux places.



L'Australien Damian Cudlin, qui courait en MotoGP pour la toute première fois, en tant que remplaçant de Loris Capirossi, était quant à lui douzième après la mi-course mais a chuté en perdant l'avant et a été contraint à l'abandon. Malgré cette erreur, le week-end a été très positif pour Cudlin, qui s'est très vite adapté à la Ducati satellite sur la piste du Motegi.

Fabiano Sterlacchini – Directeur technique de Pramac Racing :
"Le week-end a été décevant, même si la dixième place de Randy peut être considérée comme un bon résultat. Je pense que nous aurions quand même pu finir avec la septième ou la huitième place étant donnés les abandons et les pénalités. Cudlin s'est en bien sorti pour sa première course en MotoGP mais il a poussé trop fort dans les derniers tours, il voulait se battre pour la onzième place et il a chuté en manquant un freinage. Il a tout de même très bien travaillé tout au long du week-end."

Randy De Puniet :
"Je suis ne pas content, aujourd'hui nous avions le potentiel pour être dans le top 8. J'étais derrière Aoyama, Elías et les autres, puis j'ai vu les panneaux annonçant les pénalités et j'ai cru que j'allais aussi être pénalisé. Je regardais le mur à chaque tour et à un moment j'ai ralenti pour voir s'il y avait mon numéro, je suis allé moins vite sur la ligne droite mais j'ai freiné trop tard et après cette erreur j'étais trop loin du groupe qui était devant moi. J'ai essayé de revenir mais je n'arrivais pas à piloter comme je le voulais. La moto était géniale à Aragón, où j'ai malheureusement dû sortir de piste pour éviter un pilote qui était tombé, et ici je n'avais pas le bon feeling. Nous espérons le retrouver en Australie."

Damian Cudlin :
"J'ai pris un bon départ, je me sentais bien et je pensais à doubler Colin et Randy dans le premier tour mais je ne voulais pas provoquer d'accident, ça n'aurait pas été très malin pour un rookie. Je me sentais de mieux en mieux au fil des tours et j'ai réussi à rattraper Akiyoshi et à rester avec lui. Je voulais rester avec lui jusqu'à la fin pour le doubler dans les derniers tours mais j'ai freiné trop tard dans un virage à gauche qui était assez serré et j'ai perdu l'avant. Je suis désolé de finir le week-end de cette manière. Avant aujourd'hui je n'étais tombé qu'une fois cette année et conclure cette expérience en MotoGP de cette façon laisse un goût amer. J'espère avoir d'autres opportunités de ce type à l'avenir et je remercie le team Pramac Racing pour m'avoir permis de vivre cette fantastique expérience."

Tags:
MotoGP, 2011, GRAND PRIX OF JAPAN, Randy de Puniet, Pramac Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›