Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Louis Rossi dans le Top 10 au Test de Jerez

Louis Rossi dans le Top 10 au Test de Jerez

Malgré sa chute de lundi, le pilote du Racing Team Germany a conclu la pré-saison Moto3 sur une note positive et aborde le Championnat du Monde 2012 avec beaucoup d'envie et d'ambition.

Nouvelle recrue de Racing Team Germany pour la saison 2012, Louis Rossi s'apprête à faire un important pas en avant dans sa carrière de pilote cette année et vient de terminer ses essais de pré-saison dans la nouvelle catégorie Moto3™ avec des résultats très encourageants.

Après sa grande soirée de présentation à l'Abbaye St Léger de Soissons, où étaient réunis son équipe, ses partenaires et plus de cinq cents personnes venues le soutenir, Rossi était de retour en Espagne en début de semaine pour le dernier Test Officiel de la pré-saison Moto3, sur le circuit de Jerez de la Frontera, et s'en est plutôt bien sorti suite à sa mauvaise chute de lundi.

Touché à la cheville dès la première des trois journées d'essais, Rossi a cependant pu réaliser un important travail de mise au point sur la FTR/Honda du Racing Team Germany, qui disposait de son nouveau moteur pour la première fois. En progrès à chaque séance, le Français a conclu ce dernier Test Officiel avec le dixième temps, une performance positive qui s'ajoute au bon feeling trouvé sur sa nouvelle moto.

Comment se sont passées tes trois journées d'essais à Jerez ?
"Finalement pas trop mal parce qu'on a bien réussi à sauver les meubles. Ce n'était pas si bien parti puisque je suis tombé dès lundi. Je me suis cassé le pied et fait une distorsion de la cheville. La suite s'annonçait donc assez compliquée. On avait bien travaillé durant la première demi-journée, après ça on a changé de pneus, je me sentais en confiance et j'ai tout simplement un peu trop cherché les limites de la moto. C'était une erreur de ma part qui a failli nous coûter ces trois jours de test mais au final j'ai quand même pu rouler, faire des chronos corrects et rentrer dans le Top 10 à la fin de ces trois jours."

Qu'aviez-vous prévu en ce qui concerne la préparation de la moto ?
"On avait pas mal de choses à essayer. Il fallait déjà que l'on découvre le moteur, parce qu'on venait de le recevoir pour ces trois jours de test. Il fallait aussi qu'on mette au point le nouveau système Dell'Orto, tout le monde a eu des problèmes avec et nous y compris. On a cependant réussi à mettre ça au point et on a essayé différents ressorts de suspension, plusieurs hauteurs pour la moto, beaucoup de choses pour trouver une base correcte pour commencer la saison et je pense qu'on l'a trouvée."

Tu as fini dixième, à une seconde et demie du leader, Maverick Viñales. Penses-tu que les écarts en Moto3 cette année seront plus ou moins importants qu'en 125cc ?
"Ce sera plus serré cette année. Viñales a fait beaucoup de tours sur ce circuit, c'est chez lui, en Espagne, il est allé plus vite que tout le monde mais c'est toujours un peu particulier pour les essais. Il faudra attendre les courses pour voir comment ça va se passer. On sait que Viñales sera très fort parce qu'il était déjà là l'an dernier et il n'y a pas de raison pour que ça change. Maintenant les essais et les courses sont deux choses différentes, on quitte l'Espagne pour aller au Qatar, où ce sera obligatoirement très différent."

Cette année tu es dans une équipe qui a l'habitude de lutter aux avant-postes, pour le podium. Qu'est-ce que représente cette nouvelle étape dans ta carrière ?
"L'an dernier et les années précédentes, les équipes que j'avais étaient des structures plus privées dans leur façon de s'organiser, dans les moyens mis en oeuvre, et maintenant on a une structure qui est habituée à jouer devant, qui a une image et qui sait faire des résultats, avec des gens compétents et une équipe qui a l'habitude d'avoir des motos performantes. C'est quelque chose que je ne connaissais pas, ça me fait extrêmement plaisir de découvrir ça parce que c'est complètement différent, déjà dans le discours, puisque l'année dernière on me parlait d'économiser de l'argent et maintenant, quand on s'adresse à moi, c'est pour me demander ce dont j'ai besoin pour aller plus vite. Ça change donc énormément et puis ça donne envie. La pression est différente. Tout est là pour moi, il ne me reste plus qu'à faire mon travail, à me préparer correctement et à arriver à être bon sur cette moto."

Ton team manager, Dirk Heidolf, a annoncé que vous viseriez le Top 10 et puis le Top 5 cette année. Est-ce que tu as d'autres objectifs pour cette saison ?
"Progresser, c'est ce que tout le monde se dit chaque année. Maintenant, le plus parlant, c'est de parler de résultats. Je ne crois pas que je puisse parler de place finale au championnat parce que je ne suis pas encore capable de gérer un championnat et que ce n'est pas ce qu'on me demande. On va essayer d'être dans le Top 10 à chaque course, de faire des Top 5 et pourquoi pas de nous rapprocher du podium sur des courses où on se sentira à l'aise."

Que penses-tu de ta nouvelle moto ?
"C'est un bon package. C'est un très bon châssis avec un moteur assez performant. J'ai beaucoup de confiance sur les entrées, c'est facile d'être précis avec, on peut entrer dans les virages à toute vitesse et la moto est aussi stable sur les accélérations. Je pense que c'est une très bonne moto. Je vais continuer à la découvrir au fil des Grands Prix parce que durant ce test, avec le nouveau moteur, on a quand même fait trois fois moins de tours que les autres. J'ai l'impression d'avoir trouvé une base très seine mais il me manque évidemment quelques kilomètres."

Quel est ton programme d'ici le Qatar ?
"J'ai encore des choses à faire avec mes partenaires pour tout mettre au point avant le début de la saison puisque je travaille sans manager et que je m'occupe de tout moi-même. C'est beaucoup de travail. Après, ma priorité est de rétablir ma cheville, je vais aller voir mon kiné, je vais bien me soigner et après ça je vais faire un peu de sport, de la piscine, des choses qui ne sollicitent pas trop la cheville, et après c'est parti pour le Qatar !"

En attendant la première manche de la saison 2012, qui a lieu le 8 avril au Circuit International de Losail, retrouvez Louis sur Youtube dans une vidéo de sa soirée de présentation qui s'est tenue la semaine dernière à l'Abbaye St Léger de Soissons.

Tags:
Moto3, 2012, Louis Rossi, Racing Team Germany

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›