Achat de billets
VideoPass purchase

Rea espère confirmer après ses bonnes performances du Mans

Déçu de son abandon au Monster Energy Grand Prix de France, le Britannique Gino Rea a cependant prouvé qu'il était capable de se battre dans le Top 10 de la catégorie Moto2™.

Arrivé au Mans juste après être passés du châssis Moriwaki à celui de Suter, Gino Rea et le team Federal Oil Gresini sont repartis de zéro pour la quatrième manche de la saison 2012 et n'avaient donc pas de temps à perdre. Après deux premières journées sur le sec, Rea abordait la course en étant qualifié en 24ème position mais le brusque changement des conditions météo pour la course allait permettre au rookie de vite rejoindre les avant-postes.

Rea a effectivement profité d'une piste trempée pour se hisser en septième position dès les premiers tours et affichait ensuite un rythme suffisant pour suivre le groupe de tête. Le Britannique s'est cependant retrouvé au tapis suite à une grosse frayeur immédiatement suivie d'une collision avec Johann Zarco.

Comment s'est-passé ton week-end au Mans avant la chute ?

"C'était difficile dès le départ parce que nous avions changé de châssis avant le week-end et que c'était la première fois que je courrais au Mans. Nous partions donc de zéro. Je crois que, pour la course, nous avions un meilleur rythme qu'en qualifications mais nous avons eu du mal avec les pneus. La moto fonctionnait très bien sous la pluie et j'étais très agressif dès le début de la course."

"Une fois passé en septième position, j'étais assez confiant et j'avais même l'impression que les pilotes devant moi me freinaient un peu. J'ai ensuite eu une grosse frayeur, la moto a failli me projeter en avant j'ai réussi à tenir. Après ça j'ai été percuté par Zarco."

Quel est ton point de vue sur l'incident ? Est-ce que tu crois que la faute revient à Zarco ?

"Si on revoit la vidéo, ça semble être un incident de course, on peut imaginer que je le vois arriver mais je ne l'avais en fait pas vu. J'étais déjà en train de plonger dans le virage lorsqu'il est passé devant en touchant ma roue avant. Je n'ai rien pu faire. J'étais très frustré, c'est normal. Peut-être qu'il y aurait eu des répercussions si Zarco avait fini la course mais ça n'a pas été le cas."

Tu ne t'es heureusement pas blessé…

"J'étais un peu secoué mais non, je ne me suis heureusement pas blessé."

Quels sont les points positifs que tu tires de ta course avant d'aller en Catalogne pour le prochain Grand Prix ?

"Au Mans, j'ai montré que je pouvais me battre devant. Mais ça ne veut pas dire que notre situation va changer du jour au lendemain. Nous sommes le seul team à utiliser les suspensions Showa avec un châssis Suter et notre principal challenge est de trouver les bons réglages pour que les deux fonctionnent en harmonie. Nous sommes les seuls avec cette configuration et nous ne pouvons donc pas nous appuyer sur les données des autres. Une fois que nous aurons réglé ça, nous pourrons commencer à travailler sur le châssis."

Tu as été très rapide sur piste mouillée au Mans, est-ce que tu espères aussi avoir de la pluie à Montmeló ?

"Je préfèrerais courir sur le sec, pour continuer à développer la moto. Mais s'il pleut, je sais que je pourrai être devant."

Tags:
Moto2, 2012, Gino Rea, Federal Oil Gresini Moto2

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›