Achat de billets
Achat VidéoPass

Le difficile début de saison de Ben Spies

Le difficile début de saison de Ben Spies

Annoncé parmi les possibles prétendants au titre MotoGP™ 2012, Ben Spies a réalisé un début de saison décevant et tentera de se relancer ce week-end à Montmeló, un circuit que son entourage voit comme le lieu idéal pour le grand retour de l'Américain.

Vainqueur d'un Grand Prix en 2011, Ben Spies n'a, cette année, pas encore fait mieux que huitième au Portugal, un résultat qui, avec ses onzième places au Qatar et à Jerez, ainsi que sa seizième place en France, inquiète son entourage quant à son niveau de confiance et sa compétitivité.

Massimo Meregalli, le directeur du team Yamaha Factory Racing, a récemment déclaré sur Mediaset Italia : "Le début de saison a été beaucoup plus difficile que prévu. Tout a commencé au warm-up du Qatar, il avait eu des problèmes et nous pensions qu'ils venaient des pneus qu'il utilisait, qui étaient déjà très usés. C'est là-bas qu'il a commencé à avoir des problèmes de confiance avec son train avant. Il était de nouveau en difficulté à Jerez tandis qu'à Estoril, nous avons comparé ses réglages à ceux de Jorge (Lorenzo) et nous nous sommes rendus compte qu'il roulait mieux avec les réglages de Jorge. Il a cependant fait une série d'erreurs en course et ça lui a coûté assez cher. Au Mans c'était davantage de la malchance, il a glissé au départ, il a eu un problème avec son casque, à tel point qu'il y avait de l'eau qui rentrait dedans. Le début d'année aurait difficilement pu être pire."

"Il traverse un moment difficile et Ben est une personne qui parle peu," a ajouté Meregalli au sujet de son pilote. "Nous savons au moins quels sont les problèmes qu'il a mais ça doit être difficile de voir que tous les pilotes Yamaha tournent très bien, à part lui. Nous avons discuté avec lui et nous lui avons dit que nous continuions à lui faire entièrement confiance."

Meregalli pense aussi que le Grand Prix Aperol de Catalogne pourrait être un tournant positif pour Spies et a précisé : "Nous ne cherchons pas d'excuse mais il faut savoir qu'Estoril et Le Mans sont des circuits 'indigestes' pour Ben et qu'au Qatar, tout allait bien avant la course. L'an dernier, il était sur le podium en Catalogne, c'était son premier podium avec le team officiel et je pense que c'est l'endroit idéal pour qu'il relance sa saison."

Jorge Lorenzo, qui fait équipe avec Spies pour la seconde année consécutive chez Yamaha Factory Racing, a lui aussi donné ses impressions sur la situation de l'Américain et a affirmé : "C'est un peu triste parce que je pense que Ben peut faire beaucoup mieux que ce qu'il fait jusqu'ici. Ces résultats ne reflètent pas son talent. J'espère qu'il se reprendra rapidement, j'ai besoin d'un coéquipier qui lutte contre les pilotes Honda et je pense que Ben peut être un allié pour le Championnat."

Hervé Poncharal, qui connaît bien Spies puisqu'il lui avait permis de faire ses débuts en MotoGP en 2010 avec le team Monster Yamaha Tech3, regrette lui aussi que le Texan se retrouve dans une telle situation et a commenté : "Ça fait de la peine de voir quelqu'un comme Ben dans cette situation, surtout quand on connaît la réalité de son potentiel. C'est un très grand pilote, que tout le monde voyait comme le premier à pouvoir se joindre aux trois, ou quatre quand il y a Valentino (Rossi), intouchables. Il a gagné un Grand Prix l'an dernier, il avait fait une pole position avec nous dans son année de rookie. On sait que le niveau de Ben est exceptionnel et qu'il fait partie des rares pilotes qui peuvent viser le titre de Champion du Monde à court terme."

"La Yamaha M1 2012 est plus que performante, on le voit avec Jorge, Cal (Crutchlow) et Andrea (Dovizioso)," poursuit Poncharal. "Maintenant, c'est évident qu'il se passe quelque chose et je pense que c'est plus dans sa tête qu'ailleurs. Est-ce que c'est un manque de confiance ou qu'il ne se retrouve plus ? Il n'est pas très loin mais c'est toujours facile de passer d'un cercle vertueux à une période de doute. J'espère qu'il va revenir dans une phase positive et retrouver son niveau. Je fais partie des privilégiés qui ont eu l'occasion de partager sa vie de pilote pendant une saison et il nous avait vraiment impressionnés, il nous avait régalés. Tout ce qu'on peut souhaiter, c'est qu'il revienne le plus vite possible à son niveau. Ben et la M1 ont le potentiel pour se battre pour le podium et j'espère qu'on le retrouvera dès Catalunya."

Tags:
MotoGP, 2012, GRAN PREMI APEROL DE CATALUNYA, Ben Spies, Yamaha Factory Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›