Achat de billets
VideoPass purchase

Lorenzo décroche une nouvelle victoire au Mugello

Intouchable au Grand Prix TIM d'Italie, Jorge Lorenzo s'impose au Mugello pour la seconde année consécutive et conforte son statut de leader du Championnat. Dani Pedrosa et Andrea Dovizioso complètent le podium.

Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) s'est emparé de sa cinquième victoire de la saison en réalisant une véritable démonstration dimanche après-midi au Mugello. Parti deuxième derrière Dani Pedrosa (Repsol Honda) après avoir été privé de la pole position par un problème technique, le leader du Championnat du Monde MotoGP™ 2012 a pris l'avantage sur son compatriote dès le premier tour et s'est ensuite rapidement échappé vers un nouveau succès en territoire italien.

Malgré sa qualification en pole position, Pedrosa n'a pas pu suivre le rythme imposé par Lorenzo et s'est très vite retrouvé isolé en seconde position. Le Catalan, qui avait été confirmé chez Repsol Honda jusqu'en 2014 quelques jours avant la course, a franchi la ligne d'arrivée cinq secondes après Lorenzo et est désormais à dix-neuf points du Champion du Monde MotoGP 2010 dans le classement général.

Dans la lutte pour le podium dès le départ de la course, Andrea Dovizioso (Monster Yamaha Tech3) et l'étonnant Stefan Bradl (LCR Honda) ont respectivement pris les troisième et quatrième places. Dovizioso a patiemment attendu les derniers tours pour passer Bradl et s'assurer un troisième podium, son quatrième cette saison, avec sa Yamaha satellite tandis que Bradl signait son meilleur résultat en MotoGP après avoir terminé cinquième chez lui la semaine précédente.

Valentino Rossi (Ducati) et Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3) se sont quant à eux battus en duel pour la sixième place tout au long de la course. L'Italien et le Britannique, qui n'a jamais pu passer Rossi, ont profité des erreurs de Nicky Hayden (Ducati) dans le dernier tour pour prendre les cinquième et sixième places, devant l'Américain qui avait pris beaucoup de risques pour revenir sur Dovizioso et Bradl.

En difficulté tout au long du week-end, Casey Stoner (Repsol Honda) a fait le surprenant choix de courir avec le pneu le plus dur proposé par Bridgestone et a réalisé une bien piètre performance. Le Champion du Monde en titre est même sorti de piste, sous les yeux des Ducatisti rassemblés autour de Correntaio, mais a plus tard réussi à doubler Héctor Barberá (Pramac Racing) et Álvaro Bautista (San Carlo Honda Gresini), dans un dépassement musclé, et terminer huitième devant les deux Espagnols. L'Australien compte désormais 37 points de retard sur Lorenzo dans la course au titre 2012.

Auteur d'une excellente course au Sachsenring le dimanche précédent, Randy de Puniet (Power Electronics Aspar) a aussi été brillant au Mugello et a failli battre un pilote sur prototype officiel, l'Américain Ben Spies (Yamaha Factory Racing). Victime d'un intoxication alimentaire, ce dernier s'est fait remarqué par son manque de compétitivité et est longtemps resté derrière De Puniet, avant de revenir sur le Français en fin de course et de prendre la onzième place.

Treizième, James Ellison (Paul Bird Motorsport) a quant à lui pris le dessus sur Aleix Espargaró (Power Electronics Aspar), Mattia Pasini (Speed Master) et Iván Silva (Avintia Blusens).

Colin Edwards (NGM Mobile Forward Racing) a été contraint à abandonner aux stands en raison de difficultés techniques tandis que Yonny Hernández (Avintia Blusens) et Danilo Petrucci (Came IodaRacing Project) ont tous les deux chuté. Michele Pirro (San Carlo Honda Gresini) a de son côté été disqualifié par drapeau noir suite à un changement de machine non-règlementaire.

Tags:
MotoGP, 2012, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›