Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le Championnat du Monde reprend ce week-end au Grand Prix Red Bull d'Indianapolis

Le Championnat du Monde reprend ce week-end au Grand Prix Red Bull d'Indianapolis

Après une trêve estivale au cours de laquelle Yamaha a confirmé le retour de Valentino Rossi pour l'an prochain, la saison MotoGP™ 2012 redémarre cette semaine avec le Grand Prix Red Bull d'Indianapolis.

Une semaine après que Yamaha se soit assuré les services de Valentino Rossi pour les deux prochaines années, le paddock MotoGP™ repart aux Etats-Unis pour la onzième manche de la saison 2012, le Grand Prix Red Bull d'Indianapolis, où l'un des principaux sujets du week-end sera le nom du pilote qui remplacera Rossi chez Ducati l'an prochain.

Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing), qui sait désormais qu'il retrouvera son ancien coéquipier et rival l'an prochain, tentera de conforter sa position de leader de la catégorie reine sur un circuit où il s'était imposé en 2009. L'Espagnol avait connu quelques difficultés à Indy l'an dernier mais sera l'un des principaux prétendants à la victoire ce week-end après avoir remporté cinq des dix premières courses de la saison. Les pilotes du team Repsol Honda, Dani Pedrosa et Casey Stoner, feront néanmoins tout leur possible pour revenir sur Lorenzo dans la course au titre. Après sa superbe victoire de Laguna Seca, Stoner sera indéniablement le favori ce week-end, d'autant plus qu'il s'agit d'une épreuve qu'il avait remportée l'an dernier, avec une confortable avance sur Pedrosa.

Andrea Dovizioso (Monster Yamaha Tech3) visera un nouveau podium ce week-end et n'a pas encore confirmé ses intentions pour la saison 2013, à l'instar de son coéquipier Cal Crutchlow, qui n'a pour sa part pas encore atteint le podium de la catégorie reine. Stefan Bradl (LCR Honda) est de son côté sixième du classement général, à égalité de points avec Nicky Hayden (Ducati), qui avait terminé deuxième et troisième à Indianapolis en 2008 et 2009.

Confirmé chez Yamaha pour l'an prochain, son coéquipier Valentino Rossi va cependant continuer à donner le maximum sur sa Desmosedici GP12 et essayera cette semaine de faire meilleure figure qu'à Laguna Seca, où l'Italien avait conclu sur une chute. Álvaro Bautista (San Carlo Honda Gresini), qui a fini derrière Bradl lors des trois dernières courses, aura quant à lui l'objectif d'être le premier pilote Honda satellite et de retrouver le niveau qui lui avait permis de décrocher la pole position puis la quatrième place à Silverstone cette année. Ben Spies (Yamaha Factory Racing), qui avait été victime d'une casse au niveau de son bras-oscillant à Laguna Seca, espèrera avoir un peu plus de chance cette fois-ci et tentera de briller à domicile, dans une épreuve dont il avait pris la troisième place l'an dernier.

Héctor Barberá (Pramac Racing) continue de récupérer de sa fracture tibia-péroné et tentera de faire son retour ce week-end. Toni Elías, qui l'avait remplacé à Laguna Seca, sera tout de même présent pour le remplacer en cas de besoin. Karel Abraham (Cardion AB Motoracing), l'autre pilote Ducati satellite, devra se rattraper après une mauvaise prestation à Laguna Seca, où il souffrait encore de sa main gauche.

Randy de Puniet et son coéquipier Aleix Espargaró (Power Electronics Aspar) sont ex-aequo, avec 33 points chacun, en tête du groupe des CRT et retrouveront Michele Pirro (San Carlo Honda Gresini), Mattia Pasini (Speed Master), James Ellison (Paul Bird Motorsport), Danilo Petrucci (Came IodaRacing Project) ainsi que Yonny Hernández et Iván Silva (Avintia Blusens) ce week-end au Brickyard. Colin Edwards (NGM Mobile Forward Racing), qui avait annoncé un éventuel changement de machine pour Indy, courra finalement avec sa Suter BMW tandis que deux de ses compatriotes courront en wildcard CRT : Steve Rapp (Attack Performance), qui était déjà présent à Laguna Seca mais qui n'avait pas réussi à se qualifier pour la course, ainsi que Aaron Yates, qui pilotera pour GPTech avec un châssis BCL et un moteur Suzuki GSX-R1000.

Tags:
MotoGP, 2012, RED BULL INDIANAPOLIS GRAND PRIX

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›