Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Zarco n'avait jamais été aussi proche du podium Moto2™

Sixième du Grand Prix Iveco d'Aragón, le pilote du team JiR Moto2 était à un peu moins de trois secondes du vainqueur à l'arrivée et est parvenu à rester dans la lutte pour le podium durant quasiment toute la course.

Après avoir dominé les essais libres sous la pluie, le jeune Français s'était retrouvé en dixième position pour les qualifications, qui s'étaient déroulées sur piste sèche, mais a réussi à hausser son niveau pour la course de dimanche et a certainement réalisé l'une de ses plus belles performances depuis son arrivée en Moto2™.

Sous un soleil radieux qui contrastait fortement avec le mauvais temps du vendredi et du samedi matin, Zarco a pris un bon départ en tête de la quatrième ligne et a immédiatement commencé à remonter dans le peloton de tête.

"C'était le but parce que quand je pars bien, je peux me mêler à la lutte. C'est important parce qu'en Moto2, c'est avant tout une question de rythme," commente Zarco. "Il faut toujours essayer de s'accrocher au wagon de devant pour espérer avoir un bon résultat en fin de course et à Aragón, c'est ce que j'ai réussi à faire. J'avais en plus (Marc) Márquez qui partait juste devant moi, c'était donc un bon point de repère mais je n'ai néanmoins pas hésité à le doubler."

"Du départ à la fin, ma seule pensée était qu'il ne fallait pas que je perde le rythme des pilotes qui étaient devant moi et je me suis concentré pour adapter mon pilotage et les suivre correctement. J'ai essayé de faire ce qui m'avait manqué pour être plus rapide en qualifications et puis en fin de course, j'espérais lâcher ceux qui nous suivaient mais (Scott) Redding et (Bradley) Smith ont bien tenu le coup. Redding a réussi à me passer et Smith l'a aussi fait un peu plus tard, il savait à quels endroits j'étais plus fort et il a bien su me fermer la porte. Dans le dernier tour, ils avaient pris un avantage sur moi et je n'ai pas réussi à me mêler à la bagarre pour tenter une quatrième ou cinquième place et j'ai donc terminé sixième."

Malgré un résultat dont il était un peu déçu sur le coup, le pilote du team JiR Moto2 était conscient qu'il réalisait l'une de ses meilleures courses de la saison et repartira à l'assaut du podium la semaine prochaine au Motegi, lors de la première épreuve d'une intense tournée outre-mer.

"J'ai eu une petite déception à l'arrivée mais je sais que j'ai quand même fait une belle course. C'est la première fois que je suis aussi proche du vainqueur et c'est encourageant pour continuer à me battre pour un premier podium. Maintenant, on va préparer notre départ pour arriver au Japon en avance," explique Johann. "C'est important parce qu'il faut s'adapter au décalage horaire et s'assurer d'être en forme. Les premières années, je tombais parfois malade quand on enchaînait Australie et Malaisie mais j'ai mieux géré ça l'année derrière. Cette fois, on part pour trois courses d'affilée et j'ai le sentiment de partir pour un marathon. Il n'y aura pas vraiment de pause après le Japon, il faudra rester performant sur les trois semaines pour pouvoir rentrer en France avec le sourire."

Tags:
Moto2, 2012, Johann Zarco, JIR Moto2

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›