Achat de billets
VideoPass purchase

Márquez s'impose devant Espargaró au Grand Prix AirAsia du Japon

Malgré un départ complètement raté, Marc Márquez est parvenu à s'offrir sa huitième victoire de la saison en remportant un duel de fin de course face à son compatriote Pol Espargaró. Esteve Rabat complète le triplé espagnol au Motegi en signant son premier podium de l'année.

Marc Márquez (CatalunyaCaixa Repsol) repartira du Twin Ring Motegi avec 53 points d'avance sur Pol Espargaró (Tuenti Movil HP 40) et un statut de leader conforté suite à une nouvelle démonstration de son talent. Brillant vainqueur, l'ex-Champion du Monde 125cc n'est cependant jamais à l'abris d'une erreur et l'a prouvé au départ de la course, en oubliant de passer la première vitesse, avant de se lancer dans une remontée éclair pour revenir aux avant-postes.

Qualifié en pole position, Espargaró avait concédé la tête de la course à Scott Redding (Marc VDS Racing) au départ et c'est ensuite son coéquipier Esteve Rabat (Tuenti Movil HP 40), également parti de la première ligne, qui a mené, jusqu'à se faire battre par Márquez à la mi-course puis, un petit peu plus tard, par Espargaró.

Ce dernier était déterminé à s'imposer et a tenté plusieurs offensives sur les derniers tours mais n'a jamais pu prendre l'avantage sur Márquez, finalement vainqueur pour la huitième fois de la saison malgré son erreur au départ. Ce nouveau succès lui permet de porter son avance sur Espargaró à 53 points, à seulement trois courses de la fin de la saison.

Rabat montait quant à lui sur le podium pour la première fois de l'année en terminant isolé en troisième position tandis que Toni Elías, qui faisait son retour avec Italtrans Racing, est parti à la faute à quatre tours de l'arrivée et a laissé la quatrième place à Redding, qui finissait devant Thomas Lüthi (Interwetten Paddock), Simone Corsi (Came IodaRacing Project), Takaaki Nakagami (Italtrans Racing) et Johann Zarco (JiR Moto2), huitième à l'arrivée et désormais neuvième du classement général.

Bradley Smith (Tech3 Racing) a de son côté été victime d'un triste coup du sort et a été contraint à l'abandon en raison d'un problème technique dès le début de la course. Son coéquipier Xavier Siméon (Tech3 Racing) et Mike di Meglio (Kiefer Racing) ont de leur côté réussi à finir dans les points, aux quatorzième et quinzième positions.

Tags:
Moto2, 2012, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›