Achat de billets
Achat VidéoPass

Bradl part à la faute sous le déluge en Malaisie

Bradl part à la faute sous le déluge en Malaisie

Lors du traditionnel warm-up dominical ce matin, la température ambiante fut la plus haute connue depuis le début du week-end sur le tracé de Sepang, mais le ciel ensoleillé a rapidement fait place à de sombres nuages qui ont donné lieu à un orage typiquement tropical.

Les pilotes de la catégorie reine ont donc du évolué sous le déluge lors de ce Grand Prix de Malaisie qui fut finalement interrompu au drapeau rouge à 7 tours de l'arrivée. 

Stefan Bradl, le pilote du team LCR Honda, avait pourtant pris un départ satisfaisant depuis la troisième ligne de la grille de départ puisqu'il pointait en 4ème position à la sortie du premier virage avant d'imprimer un rythme solide et régulier sur un asphalte totalement détrempé. Mais avec des conditions qui se détérioraient au fil des tours, le Champion du Monde Moto2 2011 est malheureusement parti à la faute alors qu'il occupait la 6ème place. Relevé indemne après sa chute, il ne pouvait hélas repartir en course. 

Stefan Bradl

“Nous devons tout d'abord analyser toutes nos données pour tenter de comprendre exactement ce qui a pu se passer. J'ai réussi à prendre un très bon départ depuis la 8ème place sur la grille mais les conditions étaient extrêmement piégeuses avec une piste totalement détrempée et glissante. Cela ne m'a pas empêché de rouler sur un bon rythme avec une vitesse constante en début de Grand Prix avant de devoir modifier la cartographie après quelques tours car nous avions trop de frein moteur. Dès cet instant j'ai bien senti une modification dans le comportement de la moto qui me poussait à l'extérieur sur les entrées de courbes et c'est la raison pour laquelle j'ai rétrogradé de deux positions car je ne maîtrisai plus totalement ce qui se passait. Je suis donc revenu à des réglages de frein moteur plus standards mais ça devenait périlleux dans ces conditions et j'ai dû me résoudre à baisser de rythme. Sous cette pluie battante il fallait redoubler de prudence pour rester sur ses roues mais j'ai soudainement perdu l'arrière avant de chuter. Je ne pense pas être complètement fautif à 100% et j'en suis pleinement navré pour l'ensemble de l'équipe.” 

Communiqué de presse LCR Honda

Tags:
MotoGP, 2012, MALAYSIAN MOTORCYCLE GRAND PRIX, Stefan Bradl, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›