Achat de billets
VideoPass purchase

Gobmeier : "Il n'y aura pas de révolution, nous garderons la philosophie de Ducati"

Bernhard Gobmeier, le nouveau directeur général de Ducati Corse, s'est adressé à la presse mercredi matin à l'occasion du Wrooom 2013 et a pu présenter les grandes lignes du projet du constructeur italien pour cette année.

Bernhard Gobmeier s'est présenté aux médias internationaux pour la première fois en tant que directeur général de Ducati Corse mercredi matin à Madonna di Campiglio. "Je ne suis ici que depuis quelques jours et il est encore trop tôt pour annoncer des changements," a déclaré le directeur allemand. "Nous sommes actuellement dans une phase d'analyse. Nous allons construire sur les bases que nous avons déjà et nous pensons davantage à une évolution qu'à une révolution. Nous savons que les révolutions détruisent tout ce qu'il y a de mauvais mais aussi tout ce qu'il y a de bien, et que les choses ne peuvent pas fonctionner comme ça. Ducati m'a fait une très bonne impression. C'est une grande famille, tout le monde est très motivé et fermement engagé dans le projet de la compagnie."

Arrivé chez les rouges à la place de Filippo Preziosi, le 'père' de la Desmosedici, Gobmeier a tenu à saluer le travail de son prédécesseur et a ajouté : "Nous allons utiliser son expérience. Nous sommes en contact et nous voulons tous les deux que la Ducati soit une gagnante. Dans son nouveau rôle, il disposera d'un canal de communication entre les départements course et production. Je dois aussi dire qu'en dehors de Filippo, Ducati compte d'autres grands ingénieurs dont les idées peuvent nous aider. Quant à mes propres idées, je préfère d'abord en parler avec eux qu'avec vous ! Aucun changement de pièce ne peut produire de miracle, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. A commencer par les pneumatiques, la motivation de l'équipe et du staff, y compris des pilotes. Nous sommes d'ailleurs très contents de nos cinq pilotes, en comptant Michele Pirro (pilote d'essais). Nous allons devoir travailler sur tous les aspects de notre moto. Il n'y aura pas de révolution, le potentiel est bien là et nous sommes confiants."

Le nouveau directeur de Ducati Corse n'est donc pas entré dans les détails techniques mais a indiqué : "Nous avons défini un programme pour la suite. Nous allons commencer à travailler avec la moto que nous venons de présenter, qui a encore un potentiel qui doit être exploité. En même temps, nous avons quelques idées pour le châssis, l'électronique et le moteur, que nous devrons d'abord essayer avant de les introduire dans le processus de développement. Je crois qu'une moto qui sera utilisée par quatre pilotes, Andrea (Dovizioso), Nicky (Hayden), Ben (Spies) et Andrea (Iannone), se doit également d'être aussi maniable pour les uns que pour les autres. Ce ne doit pas être une moto uniquement faite pour Casey Stoner. Nous n'allons pas copier Yamaha, nous avons notre propre philosophie et nous n'allons pas la changer puisqu'elle a, par le passé, permis à Ducati de s'imposer. Il est cependant évident que notre objectif est de faire en sorte que la moto soit plus docile."

"Une chose est certaine, l'esprit 'desmodromique' ne va pas changer. Il n'y a aucune raison de changer un moteur qui fonctionne et qui fait partie de l'histoire de Ducati," a assuré Gobmeier. "Tant que le règlement le permet, nous garderons la commande Desmodromique avec la même configuration."

L'ingénieur allemand a aussi abordé le rôle d'Audi et a commenté : "Audi n'a aucune expérience dans le monde de la moto mais aidera Ducati au niveau de la recherche scientifique et n'agira que dans ses domaines de compétence. Ce type de collaboration sera évidemment très intéressant pour Ducati comme pour Audi."

Gobmeier a conclu sa conférence de presse en revenant sur les objectifs pour la saison à venir et a affirmé : "Je suis d'accord avec Andrea (Dovizioso) quand il parle d'un développement à moyen et long termes. La compétition est dans l'ADN de Ducati et cette année sera une année d'évolution, ce qui ne signifie pas pour autant que nous ne voulons pas de résultats. Il faut du temps pour arriver au sommet et les changements qu'amèneront le règlement de 2014 représenteront pour nous une importante opportunité de réduire la distance qui nous sépare de nos concurrents."

Tags:
MotoGP, 2013, Ducati Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›