Achat de billets
Achat VidéoPass

Viñales s’impose de nouveau au Mans

Viñales s’impose de nouveau au Mans

Vainqueur devant Álex Rins et Luis Salom au Monster Energy Grand Prix de France, Maverick Viñales est le premier pilote à s’imposer deux fois cette saison sur l’ensemble des trois catégories et consolide sa position de leader du Championnat du Monde Moto3™.

Après avoir gagné à Jerez lors de la manche précédente, Maverick Viñales (Team Calvo) a remporté sa deuxième victoire de l’année dimanche au Mans, sur le circuit où il avait décroché son tout premier succès en 125cc en 2010. Parti en pole en France pour la deuxième année consécutive, le Catalan a d’abord concédé la tête de la course à Jonas Folger (Mapfre Aspar), parti troisième, avant de reprendre les commandes à la fin du premier tiers de l'épreuve et de mener jusqu’à l’arrivée.

Álex Rins (Estrella Galicia 0’0), qui avait abandonné à Jerez, est parvenu à se relancer dans la course au titre en prenant la deuxième place. Parti quatrième, le jeune Barcelonais a suivi Folger et Viñales jusqu’à ce que l’Allemand ne sorte de piste dans le onzième tour et ne recule à la quatrième place. Rins est ensuite resté dans la roue de Viñales mais n’a jamais vraiment inquiété son compatriote et a ensuite aisément défendu sa deuxième place face à Luis Salom (Red Bull KTM), qui conserve la seconde place du classement général, avec 13 points de retard sur Viñales et 16 d’avance sur Rins.

Contraint à couper un virage en raison de débris sur la piste, Folger a réussi à revenir juste derrière le trio de tête mais a très vite perdu du terrain sur les trois Espagnols et a conclu isolé en quatrième position, à treize secondes du vainqueur.

Álex Márquez (Estrella Galicia 0’0), Jakub Kornfeil (Redox RW Racing GP) et Romano Fenati (San Carlo Team Italia) ont également terminé leur course en solitaires, aux cinquième, sixième et septième places.

Brad Binder (Ambrogio Racing) a fini huitième devant Alexis Masbou (Ongetta-Rivacold). Dixième sur la grille, le Français avait rétrogradé en onzième position dans le premier tour mais a pu revenir jusqu’à la neuvième place pour se classer dans le Top 10 pour la troisième course consécutive.

Seizième de son deuxième Grand Prix, Livio Loi (Marc VDS Racing) n’était qu’à trois dixièmes de seconde des points tandis qu’Alan Techer (CIP Moto3) et Christophe Arciero (ARC), en Wild Card, ont fini aux 23ème et 26ème positions.

Egalement en Wild Card, Jules Danilo (Marc VDS Racing) a abandonné sur une chute dans le treizième tour, juste après celle de Niccolò Antonelli (GO&FUN Gresini). Deuxième au départ, Miguel Oliveira (Mahindra Racing) a lui aussi abandonné en tombant dès le troisième tour. Zulfahmi Khairuddin (Red Bull KTM Ajo) a quant à lui subi un violent highside à quelques tours de l’arrivée, dans un incident qui a aussi provoqué la chute de Niklas Ajo (Avant Tecno).

 

Tags:
Moto3, 2013, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›