Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Viñales : « Je réfléchis davantage sur ma moto »

Plus mature cette année et plus fort mentalement depuis sa blessure de pré-saison, Maverick Viñales mène le Championnat du Monde Moto3™ en ayant réussi à s’imposer face à de très sérieux adversaires. Le pilote du Team Calvo s’est confié à motogp.com pour parler de son évolution, de ses adversaires et de son avenir.

Après avoir perdu la phalange distale de l’annulaire de sa main droite lors du dernier test de la pré-saison, à Jerez, Maverick Viñales (Team Calvo) avait entamé la saison 2013 en étant loin d’être à 100% mais est parvenu à aligner quatre podiums, dont deux victoires, à Jerez et au Mans, qui font de lui l’homme à battre en Moto3™ cette année.

Avec quatre podiums dont deux victoires, tu fais un très bon début de saison mais Luis Salom et Álex Rins aussi. Est-ce que le Championnat se jouera entre vous trois ou est-ce que tu vois d’autres pilotes capables de gagner des courses ?

« Je crois que nous aurons d’autres concurrents mais nous maintenons la barre assez haut. Luis, Álex et moi-même sommes toujours à la limite. C’est très bien de courir contre des pilotes aussi rapides parce que ça me force à toujours hausser mon niveau. »

Au Mans, les médias ont souligné ta supériorité en course. Est-ce que tu maîtrisais vraiment la course ou est-ce que tu pensais aussi à ta chute de l’an dernier, dans des conditions similaires ?

« La course a été compliquée et pour moi c’était une course où il fallait surtout marquer des points. Les conditions étaient très difficiles, c’était humide par endroits et sec à d’autres, mais je me suis senti à l’aise, j’ai commencé à imposer mon rythme et je crois que Luis et Álex ont tous les deux eu du mal à me suivre. A la fin je me contentais de garder mes deux dixièmes d’avance, ce qui ne représente pas grand chose mais c’était suffisant pour qu’ils ne puissent pas me doubler. »

On dit aussi que tu es devenu un meilleur stratège. Te vois-tu comme un pilote plus mature ?

« Oui, j’ai beaucoup évolué et je peux gérer les choses avec plus de calme. L’équipe m’aide beaucoup à garder mon calme, à travailler en restant serein et surtout à bien lire les courses. »

Tu récupérais d’une grave blessure à la main en début de saison. Est-ce que tu as tiré quelque chose de positif de cette période difficile ?

« Tout était négatif au début, je pensais ne pas pouvoir courir au Qatar et prendre 25 points de retard dès le début mais le positif est que tout ça m’a rendu plus fort. Maintenant, si je chute, ça ne m’affectera plus comme avant parce que la chute dans laquelle je m’étais blessé m’a rendu beaucoup plus fort. »

Penses-tu pouvoir prolonger ta série de victoires sur les prochaines courses ? 

« Nous sommes en bonne posture, nous sommes confiants, mon doigt guérit très bien, je suis de plus en plus à l’aise sur la moto et je récupère la confiance que j’avais perdu en chutant au test de Jerez. C’est un tout. Je crois que si nous continuons comme ça, il sera dur de nous écarter du podium. »

Que penses-tu de tes deux principaux rivaux, Salom et Rins ?

« Ce sont deux adversaires très difficiles à battre. Luis et Álex sont très rapides et ils sont très forts en fin de course. Je pense que le plus difficile à battre dans le dernier tour est Salom, parce qu’il attaque davantage sur les freinages, mais Álex peut être très rapide et peut surprendre en fin de course, en changeant de rythme comme je l’ai moi-même fait au Mans. »

Et Jonas Folger ?

« Il m’a pas mal surpris, même si je pense qu’il lui manque encore quelque chose. Je ne crois pas qu’il puisse nous suivre, surtout parce qu’il est assez grand alors que nous trois sommes assez petits et plus légers. Il est plus lourd que nous et c’est un handicap pour lui. » 

Et tes impressions sur un certain Maverick Viñales ?

« Hummmm… Il réfléchit davantage sur sa moto, il travaille plus sur ses stratégies. Au Mans, j’avais une bonne stratégie et je crois que j’ai beaucoup appris de Jerez. Je roule à mon rythme, je fais ma course et je vois ce qui se passe. Je n’ai pas de secret. »

Il est encore tôt pour parler du titre mais tu aimerais sûrement être couronné avant de changer de catégorie…

« Oui, espérons que ça se passe comme ça et que nous puissions fêter un titre en fin de saison. Mais il reste encore beaucoup de courses avant ça et beaucoup de travail à faire. Je ne pense pas encore au Moto2™, pour l’instant je pense au Mugello et à ce que je peux améliorer. »

Tags:
Moto3, 2013, Maverick Viñales, Team Calvo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›