Achat de billets
VideoPass purchase

Espargaró domine la journée d'essais post-GP au Mugello

Pol Espargaró a été le plus rapide lundi au Mugello, où la catégorie Moto2™ disposait d'une journée d'essais qui suivait le Grand Prix TIM d'Italie et qui a été marquée par plusieurs interventions de la pluie.

Cette journée d'essais s'est déroulée de 9h à 18h10 et a permis aux teams de poursuivre leur travail en piste tout en testant d'éventuelles nouveautés en vue de les utiliser lors de la prochaine épreuve, qui aura lieu à Montmeló. Pol Espargaró (Tuenti HP 40) en a profité pour travailler sur ses réglages et a signé le meilleur temps en 1'52.717. Le Catalan devançait d'un peu plus d'un dixième de seconde le Japonais Takaaki Nakagami (Italtrans Racing), qui travaillait sur les problèmes d'embrayage qui l'avaient conduit à la chute lors de la course de dimanche.

Jordi Torres (Mapfre Aspar) s'est classé quatrième, derrière Esteve Rabat (Tuenti HP 40), et n'a pas pu essayer toutes les nouveautés proposées par Suter en raison des nombreuses interventions de la pluie. Une première averse aux alentours de 10h30 et une pluie plus prononcée à midi avaient limité l'activité sur la première partie de la journée mais les pilotes ont plus tard disposé de deux heures de piste sèche en fin d'après-midi.

Johann Zarco (Came IodaRacing Project) semblait travailler sur un nouveau carénage et a enregistré le cinquième meilleur temps de la journée tandis que Xavier Siméon (Desguaces La Torre Maptaq), septième derrière Axel Pons (Tuenti HP 40), travaillait sur ses suspensions. Dominique Aegerter et Randy Krummenacher du team Technomag carXpert ont tenté de trouver de meilleurs réglages après un week-end difficile. Nico Terol (Mapfre Aspar), deuxième de la course de dimanche, complétait le Top 10 en fin de journée, derrière Julían Simón (Italtrans Racing) et Scott Redding (Marc VDS Racing).

Ce dernier, qui a confirmé son statut de leader du Championnat en remportant le Grand Prix TIM d'Italie, a conclu en neuvième position et a pu essayer plusieurs nouveautés dont un nouveau bras-oscillant mais n'a testé qu'un seul des trois nouveaux pneus avant proposés par Dunlop. Le fournisseur officiel de la catégorie Moto2™ avait aussi amené pas moins de sept nouveaux pneus arrière qui ont pu être essayés par les pilotes en fin de journée, une fois que la piste avait séché et malgré une courte interruption par drapeau rouge, provoquée par une chute anodine de Mike Di Meglio (JiR Moto2).

Loris Capirossi a également fait une brève apparition en piste pour tester les machines des teams QMMF Racing et Gresini. Anthony West (QMMF Racing) travaillait sur un châssis plus court que son cadre habituel tandis que l'équipe de Fausto Gresini avait offert à Lorenzo Baldassarri, qui court en Moto3™, une opportunité de rouler en Moto2™. Yuki Takahashi (Idemitsu Honda Team Asia) a pour sa part continué à peaufiner les réglages des suspensions et de la géométrie de sa Moriwaki.

Simone Corsi, du team NGM Mobile Forward Racing, a fait une brève sortie sur la machine de Tech3 Racing afin de confirmer les impressions de Danny Kent et de Louis Rossi. L'Italien a suggéré que le châssis devait être relevé pour faciliter les changements de direction à haute vitesse. Une fois revenu sur sa moto habituelle, Corsi a chuté mais ne s'est heureusement pas blessé. Son coéquipier Ricky Cardús a de son côté testé la dernière version du châssis Speed Up, qu'avait utilisée Alex de Angelis pour le Grand Prix TIM d'Italie.

Neuvième de la course de dimanche, Tom Lüthi (Interwetten Paddock) avait choisi de ne pas participer. 

Le Mugello accueillera une autre journée d'essais demain, de 9h à 18h, pour les pilotes de la catégorie Moto3™.

Cliquez ici pour accéder au classement complet.

Tags:
Moto2, 2013

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›