Achat de billets
VideoPass purchase

Stefan Bradl s’offre sa première pole position au GP Red Bull des Etats-Unis

Alors que Marc Márquez s’attendait à rester en pole malgré une chute qui avait mis fin à sa séance de qualifications, Stefan Bradl a créé la surprise en battant in extremis le leader du Championnat du Monde MotoGP™. Álvaro Bautista complète la première ligne d’une grille de départ dominée par Honda.

Intouchable lors des essais libres, Marc Márquez (Repsol Honda) avait de nouveau facilement pris l’avantage en qualifications mais a été battu au dernier moment par un fantastique Stefan Bradl (LCR Honda), qualifié en pole position pour la première fois après avoir devancé l’Espagnol de 0.017s. Tombé dans le virage n°6 alors qu’il était lancé sur un tour rapide, Márquez avait perdu une opportunité d’améliorer son meilleur temps personnel mais était alors solidement installé en première position et semblait sur le point de décrocher sa quatrième pole en MotoGP™, jusqu’à ce que Bradl ne crée la surprise en passant en tête avec un chrono d’1’21.176.

A deux dixièmes de seconde de la pole, Álvaro Bautista (GO&FUN Honda Gresini) s’est qualifié en troisième position et sera en première ligne pour la première fois de l’année. La très bonne performance de l’Espagnol permettait à Honda de monopoliser la première ligne de la neuvième manche de la saison tandis que trois pilotes Yamaha se retrouveront sur la deuxième.

Valentino Rossi (Yamaha Factory Racing), quatrième à 0.045s de Bautista, Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3), qui était tombé dans le virage n°3 lors de la quatrième séance d’essais, et Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) n’étaient séparés que de trente-cinq millièmes de seconde à l’issue des qualifications et étaient tous les trois à moins de trois dixièmes de la pole. Obligé à se montrer plus prudent que d’habitude après avoir récemment été opéré de la clavicule gauche à deux reprises, Lorenzo pouvait être satisfait de son rythme puisqu’il était finalement à moins d’un dixième de la première ligne.

Dani Pedrosa (Repsol Honda) n’a quant à lui eu aucun mal à dominer la Q1 devant Randy de Puniet (Power Electronics Aspar) et a fini en septième position, avec 0.552s de retard sur Márquez, tandis que le Français a chuté en Q2 et sera douzième sur la grille de départ, derrière Andrea Dovizioso (Ducati) et Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), qui accompagneront Pedrosa en troisième ligne, ainsi que Nicky Hayden (Ducati) et Aleix Espargaró (Power Electronics Aspar), onzième à 0.923s du temps de référence.

Tags:
MotoGP, 2013, Q2

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›