Achat de billets
Achat VidéoPass

Luca Marini, le demi-frère de Rossi, se prépare pour Misano

Luca Marini, le demi-frère de Rossi, se prépare pour Misano

Le demi-frère de Valentino Rossi fera ses débuts dans le Championnat du Monde Moto3™ en Wild Card à Misano le 15 septembre prochain et s'est confié à motogp.com avant cette importante étape de sa carrière.

Tu cours actuellement dans le Championnat d'Italie, tu as eu six podiums et tu es deuxième du classement général. Il ne te manque plus qu'une victoire…

« C'est ce qui me manque cette saison mais nous savons que nous pourrons être devant tout le monde pour les deux dernières courses au Mugello. Je crois en mes chances de remporter le titre et je vais faire de mon mieux tant que c'est mathématiquement possible. Je peux faire quelque chose de bien au Mugello. Les 23 points sont un écart important mais tout peut arriver. »

Y a-t-il une grosse différence entre ton FTR-Honda et la Mahindra du leader, Andrea Locatelli ?

« Il y a une grosse différence et je pense qu'ils ont trouvé quelque chose avec le moteur pour avoir plus d'accélération, c'est au moins ce que j'ai ressenti à Imola. Mais je ne crois pas que ce soit un facteur extrêmement important et je pense que nous pouvons réduire l'écart. »

Tu as officiellement été confirmé en Wild Card pour Misano…

« Nous n'étions pas certains de courir à Misano parce que nous devions absolument consolider notre seconde place dans le Championnat d'Italie. Mais l'opportunité était là et la nouvelle ne m'a pas surpris. Je suis évidemment très content d'y aller. Mon objectif sera de bien travailler, d'apprendre et de me placer le plus près possible des premières places. J'espère que ça me permettra de devenir un meilleur pilote. »

Ce week-end à Misano pourrait-il t'ouvrir les portes du Championnat du Monde Moto3™ ?

« Si nous faisons quelque chose de bien, nous pourrions avoir des opportunités. Ce sera cependant très difficile et pour l'instant nous allons nous concentrer sur le Championnat d'Italie. Si je remportais le titre, ce serait plus facile de passer au Championnat du Monde, en termes de sponsors et de team, mais il faut d'abord gagner… »

Il y a déjà plusieurs Italiens bien placés en Moto3™…

« Nous avons (Romano) Fenati et (Niccolò) Antonelli qui sont tous les deux très forts mais il y a malheureusement trop de différence entre Honda et KTM. Avec une moto plus compétitive, ils pourraient faire mieux. Je suis plus proche de Niccolò, parce que nous nous voyons souvent, mais je ne pourrais pas dire qui est le plus fort des deux. »

Si on le regarde à l'envers, ton numéro de course, le 97, ressemble à celui de ton demi-frère. Clin d'oeil ou coïncidence ?

« C'est juste une coïncidence. Mon père et moi-même nous en sommes rendus compte plus tard. Quand j'étais petit, j'avais dû choisir un numéro pour ma première course et j'avais pris le 97, que j'ai gardé jusqu'à maintenant. »

Ta relation avec ton demi-frère ?

« Ma relation avec Valentino est excellente et l'a toujours été. Maintenant que je suis plus grand, nous nous voyons davantage, nous nous voyons presque tous les jours et nous nous entraînons ensemble. Notre relation est maintenant plus forte mais elle a toujours été bonne. »

Crois-tu qu'il puisse remporter un autre titre MotoGP™ ?

« Je ne sais pas. Valentino pourrait peut-être se battre pour le titre l'an prochain, cette année il a manqué de chance sur certaines courses. Mais s'il gagne en régularité et qu'il a la chance avec lui, il pourra certainement le faire. »

 

Tags:
Moto3, 2013

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›