Achat de billets
VideoPass purchase

Rossi : « Assen a compensé deux années de déception »

A quelques heures de se rendre à Misano, juste à côté de chez lui, pour retrouver le public italien, Valentino Rossi s’est confié à motogp.com pour parler de son actualité, de son retour sur sa Yamaha M1 ainsi que de ses ambitions.

Avant de parler de son retour chez Yamaha Factory Racing, Rossi a fait le point sur son passage chez Ducati et les deux difficiles années qu’il y a vécues. 

« Ça aurait été bien de gagner avec Ducati, » commence Rossi. « Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi difficile. Je me suis donné à 100% mais ça n’a pas suffi. Ce sont des choses qui arrivent. Le plus dur était de savoir que ça allait durer deux ans. A la fin de la première année, je savais que ça n’allait pas marcher mais que nous devions continuer une seconde année en sachant que je ne pouvais pas me battre pour de bons résultats. C’était compliqué et très difficile de rester motivé et concentré. Au final, on ne peut pas savourer ces 18 courses MotoGP qui nous font parcourir le monde quand on sait qu’on ne peut pas se battre pour ce que l’on vise. Dans ces conditions, tout est très difficile… »

« Quand je suis revenu chez Yamaha, je n’étais pas certain qu’ils me donnent une Yamaha M1 officielle. J’étais inquiet parce que je ne voulais pas finir ma carrière sur deux années négatives et je me suis donc senti très, très motivé quand j’ai su que j’allais à nouveau courir avec ma M1. »

De retour sur sa moto bleue, Rossi était aussi tout de suite de retour sur le podium.

« Tout le week-end s’était bien passé, » raconte Rossi au sujet de la première manche de la saison 2013, au Qatar. « Mais il y a eu les qualifications, les autres étaient très forts et je n’arrivais pas à progresser. J’ai dû remonter en course. La course a été bonne parce que j’ai bien piloté et que j’ai réussi à maintenir un excellent rythme sur les dix derniers tours. Quand on se rend compte qu’on peut rattraper les autres, c’est une sensation merveilleuse. »

« Assen a été le moment le plus spécial parce qu’il n’y a rien de tel que gagner, c’est très différent de finir deuxième. C’était une victoire spéciale pour moi, à de nombreux points de vue. Je n’avais plus gagné depuis 2010 et honnêtement, je ne savais pas si j’allais pouvoir le faire à nouveau. Gagner à Assen, dans une course magnifique, avec beaucoup de dépassements… c’était probablement la victoire la plus difficile de ma carrière mais aussi celle que je voulais le plus. »

Rossi donne une importance toute particulière à cette victoire et a ajouté :

« A ce moment-là, je me suis senti libéré de toutes les déceptions des deux années précédentes et renouer avec la victoire est toujours quelque chose de spécial. »

Prêt pour l’épreuve de Misano, Rossi a réaffirmé ses objectifs de podium et de victoires pour le reste de la saison, bien que la tâche s’annonce ardue. 

« L’objectif est de finir dans le Top 3, d’essayer de battre Crutchlow (Monster Yamaha Tech3), qui est très fort, et de marquer des points mais surtout d’être sur le podium et de gagner des courses. Mon approche des courses… je crois que ça me demande plus d’efforts maintenant qu’auparavant parce que tout est plus facile quand on est jeune. Pour réaliser ces résultats maintenant, il faut être concentré à 100% en permanence et travailler très dur dans le garage pour s’assurer que tout est réglé dans les moindres détails. »

A six Grands Prix de la fin de la saison et avec un maximum de 150 points à marquer, Rossi, quatrième du classement général, peut encore remporter le titre mondial cette année mais devrait toutefois voir ses chances de s’imposer diminuer à chaque week-end de course. The Doctor compte 77 points de retard sur le rookie espagnol Marc Márquez (Repsol Honda), solidement installé en tête du Championnat du Monde.

Tags:
MotoGP, 2013

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›