Achat de billets
VideoPass purchase

Suzuki termine son test de trois jours à Misano

Randy de Puniet et Suzuki ont quitté le Misano World Circuit Marco Simoncelli mercredi soir à l’issue de trois journées d’essais, dont la première qui coïncidait avec le Test Officiel post-GP.

A l’heure de plier bagage, Suzuki a tiré un bilan positif de ses essais, dont l’objectif était d’évaluer un nouveau châssis, un nouveau moteur et un nouveau carénage. Randy de Puniet et Nobuatsu Aoki avaient donc un programme chargé et ont, à eux deux, couvert près de 200 tours sur le prototype japonais, sur lequel ils réaliseront un autre test la semaine prochaine au Mugello.

« Nous avons testé un nouveau moteur, avec plus de couple, ainsi que des nouveautés électroniques pour améliorer le contrôle de traction et le frein moteur. Le nouveau châssis, qui avait été choisi par le team le mois dernier au Motegi, a aussi été testé et développé avec un nouveau carénage visant à améliorer la vitesse de pointe, » avance le communiqué de presse émis par Suzuki.

« Ce test de trois jours a été intense mais je pense que nous avons fait du bon travail, » a commenté Davide Brivio, team manager de l’équipe chargée des essais de Suzuki. « C’est la première étape de notre séjour en Italie, qui comprend un test au Mugello la semaine prochaine. Ici nous avons eu l’occasion de travailler sur un circuit différent et nous avons pu obtenir de bonnes informations pour poursuivre le développement. De nouvelles pièces nous avaient été envoyées du Japon, c’est très positif, d’autant plus que nous avons pu en tirer des bénéfices. »

« Au cours de ces trois journées, nous avons régulièrement progressé sur les réglages, notamment sur l’électronique, ce qui va nous permettre d’accélérer le développement. Randy a fait beaucoup de tours lors de la dernière journée et c’était important pour continuer à progresser. Nous allons maintenant nous préparer pour le test qui aura lieu la semaine prochaine au Mugello, les 24 et 25 septembre (mardi et mercredi), où nous tenterons de résoudre les problèmes que nous rencontrerons et continuerons à chercher des solutions. »

Le team avait d’abord souffert d’un manque de grip arrière au freinage mais a pu enregistrer beaucoup de données sur une piste dont la température est passée de 22 à 37°C. Aoki a fait la majorité du travail en piste mardi, lorsque la piste était mouillée, avant que De Puniet ne signe le meilleur temps mercredi, en 1’34.882. A titre de comparaison, la pole position de samedi dernier avait été signée par Marc Márquez (Repsol Honda) en 1’32.915.

« Je suis satisfait parce que nous avons amélioré la moto tout au long du test, » a ajouté Randy de Puniet. « Nous avons progressé sur le grip à l’arrière et aussi sur la stabilité au freinage. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le contrôle de traction pour l’adapter au nouveau moteur et affiner l’accélération. Nous avons eu un bon rythme sur pneus usés, ce qui est très important, et nous avons aussi bien progressé sur les virages. »

« Maintenant il est important que nous allions au Mugello, où nous continuerons à travailler sur les points faibles et tenteront de continuer à progresser. Je suis curieux de voir comment le contrôle du wheelie et le frein moteur fonctionneront là-bas parce qu’il y a plusieurs points intéressants pour évaluer ça là-bas. Avoir ce test au Mugello aussi tôt après celui-ci nous permet aussi d’avancer plus vite et de donner de la dynamique au programme de développement de Suzuki. »

Une fois qu’il aura terminé ses essais au Mugello mercredi prochain, De Puniet partira directement pour le MotorLand Aragón, où il retrouvera le team Power Electronics Aspar pour la quatorzième manche de la saison MotoGP™ 2013.

Tags:
MotoGP, 2013, Randy de Puniet

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›