Achat de billets
VideoPass purchase

Terol s’impose en solitaire au MotorLand

Le poleman Nico Terol a réussi une superbe échappée en solitaire au Grand Prix Iveco d’Aragón pour s’imposer à domicile et récolter sa deuxième victoire dans la catégorie Moto2™. Esteve Rabat et Pol Espargaró, qui a pris le dessus sur Scott Redding juste avant le dernier tour, complétaient le second podium 100% espagnol de la journée. Redding conserve la tête du classement général, avec vingt points d’avance sur Espargaró.

En pole position de la grille Moto2™ pour la première fois, Nico Terol (Mapfre Aspar) a survolé la course du MotorLand Aragón après avoir creusé l’écart dès le premier tour . Le dernier Champion du Monde 125cc comptait déjà presque deux secondes d’avance au bout des deux premières boucles et a ensuite confirmé son échappée pour s’imposer avec une aisance déconcertante et décrocher son second succès dans la catégorie intermédiaire.

Derrière lui, le premier tour avait été particulièrement mouvementé. Pol Espargaró et Esteve Rabat (Tuenti HP 40) s’empressaient de prendre les deuxième et troisième positions avant d’être doublés par Takaaki Nakagami (Italtrans Racing), qui allait quelques instants plus tard sortir de piste et se retrouver en queue de peloton.

Peu après la chute de Tom Lüthi (Interwetten Paddock), Xavier Siméon (Maptaq SAG Zelos), Steven Odendaal (Argiñano & Gines Racing) et Ezequiel Iturrioz (Avintia Blusens) se retrouvaient eux aussi à terre en tombant dès la fin du premier tour. 

Scott Redding (Marc VDS Racing), le leader de la catégorie, était quant à lui remonté de la treizième position sur la grille à la sixième place avant même le deuxième tour et a rapidement pris l’avantage sur Espargaró pour côtoyer Rabat tandis que son adversaire direct dans la lutte pour le titre mondial prenait une seconde de retard. 

Espargaró a néanmoins réussi à rattraper le Britannique, lâché par Rabat sur la seconde partie de la course, et est passé en troisième position juste avant le dernier tour, pour ensuite parfaitement défendre la dernière marche du podium. Leader avec encore vingt points d’avance sur Espargaró, Redding pourra s’estimer satisfait d’avoir décroché la quatrième place et seulement concédé trois points à son rival après avoir réalisé sa plus mauvaise qualification de l’année (13ème).

Mika Kallio (Marc VDS Racing) a fini en cinquième position, juste derrière Redding et loin devant Jordi Torres (Mapfre Aspar). Hors du Top 10 en début d’épreuve, Johann Zarco (Came IodaRacing Project) a ensuite été bien supérieur à Julián Simón (Italtrans Racing) et Mattia Pasini (NGM Mobile Forward Racing) pour finir isolé à la septième place. 

Sandro Cortese (Dynavolt Intact GP) complétait le Top 10 à l’arrivée devant Nakagami, remonté en onzième position suite à son erreur du premier tour, Marcel Schrötter (Maptaq SAG Zelos), qui rejoindra Tech3 Racing l’an prochain, et Dominique Aegerter (Technomag carXpert), qui gagnait six places par rapport à sa position de départ. 

Danny Kent (Tech3 Racing) a pris le point de la quinzième place tandis que son coéquipier Louis Rossi (Tech3 Racing) a fini en dix-huitième position.

Tags:
Moto2, 2013, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›