Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Broc Parkes réalise son rêve en rejoignant le MotoGP™

Contacté par PBM dès l’an dernier, Broc Parkes s’apprête à enfin faire ses débuts en MotoGP™ et sera le seul Australien inscrit en catégorie reine cette saison.

Broc Parkes arrive en MotoGP™ avec deux titres de vice-Champion du Monde Supersport à son palmarès et a également couru dans le Championnat du Monde eni FIM Superbike avec notamment deux apparitions sur la grille WSBK l’an dernier. L’Australien est maintenant très enthousiaste à l’idée de retrouver le paddock des Grands Prix, qu’il avait pu découvrir à l’âge de 15 ans, grâce à une wildcard pour le GP d’Australie 125cc de 1999.

« Je courais dans le Championnat d’Australie sur (Aprilia) RS125, je l’avais remporté et j’avais eu une wildcard en Grand Prix. C’était une sacrée expérience ! J’avais l’impression que nous étions 20 kilomètres derrière sur la ligne droite et c’était donc un peu difficile ! Mais c’est toujours un rêve de participer à un Grand Prix. »

En 2013, PBM avait dû faire appel à un autre Australien, Damian Cudlin, pour remplacer Yonny Hernández, parti chez Pramac Racing pour la fin de la saison. La position avait été offerte à Parkes, qui n’avait pu l’accepter en raison d’autres engagements.

« Paul Bird est un bon ami », continue Parkes. « Nous sommes amis depuis des années, depuis que je courais pour lui en World Superbike en 2009, et nous avons gardé la même relation. Il m’en avait parlé l’an dernier mais j’étais sous contrat avec Yamaha à ce moment-là et je n’avais pas pu remplacer l’un de ses pilotes. Il m’a rappelé plus tard, à la fin de l’année dernière, et tout s’est passé très vite.  Il m’a dit ‘Ce sera une année difficile. Tu ne vas pas gagner mais tu seras bien placé. C’est une opportunité. Est-ce que tu es prêt ?’ Je suis évidemment prêt et très enthousiaste. »

Parkes sera donc cette année le coéquipier du Michael Laverty et courra, comme le Nord-Irlandais, sur une machine engagée en catégorie Open, avec châssis PBM et moteur Aprilia.

Tags:
MotoGP, 2014, Broc Parkes, Paul Bird Motorsport

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›