Achat de billets
Achat VidéoPass

Rétrospective des Grands Prix d’Argentine

Rétrospective des Grands Prix d’Argentine

Le Championnat du Monde est de retour en Argentine cette semaine après 14 ans d’absence et motogp.com en profite pour vous proposer un récapitulatif des Grands Prix d’Argentine.

1961 – La dernière manche de la saison a lieu à Buenos Aires et il s’agit alors du tout premier Grand Prix organisé en dehors de l’Europe. Les stars de l’époque ne sont pas toutes présentes et la course 500cc est remportée par l’Argentin Jorge Kissling devant son compatriote Juan Carlos Salatino. En 125cc, Ernst Degner, d’Allemagne de l’Est, ne prend pas le départ de la course, remportée par l’Australien Tom Phillis, qui décroche ainsi le titre mondial, le premier de Honda en 125cc.

1962 – Plusieurs des pilotes phares de l’époque refusent à nouveau de participer au Grand Prix. Les Argentins s’imposent une fois de plus en 500cc, avec Benedicto Caldarella et Juan Carlos Salatino aux deux premières places. Arthur Wheeler s’impose en 250cc à l’âge de 46 ans et demeure aujourd’hui le vainqueur le plus âgé de l’histoire des Grands Prix. Il s’agit aussi de la dernière des 45 victoires en Grand Prix de Moto Guzzi. Le Néo-Zélandais Hugh Anderson remporte les épreuves 50cc et 125cc sur Suzuki. Ernst Degner finit second en 50cc et prend le titre mondial, le tout premier de Suzuki.

1963 – Le Champion du Monde Mike Hailwood court en Argentine pour la première fois, sur MV Agusta d’usine, et domine largement l’épreuve. Il prend un tour à tous les pilotes et termine avec six tours d’avance sur celui qui prendra la sixième place. Hugh Anderson s’impose de nouveau en 50cc sur Suzuki. Jim Redman prend la victoire en 125cc, sur Honda, et Tarquinio Provini signe la dernière victoire de Morini, en 250cc.

1981/82 – Dix-sept ans plus tard, le Championnat du Monde revient en Argentine en 1981, toujours à Buenos Aires. Angel Nieto, Jean-Francois Balde et Jon Ekerold remportent respectivement les épreuves des catégories 125cc, 250cc et 350cc. La catégorie 500cc ne revient qu'en 1982 et Kenny Roberts s’impose alors devant Barry Sheene et Freddie Spencer, qui étrenne la nouvelle Honda trois cylindres 2-temps. Angel Nieto offre à Garelli leur première victoire en s’imposant en 125cc. Carlos Lavado remporte quant à lui l’épreuve des 350cc.

1987 – Quatre ans plus tard, l’Argentine revient au programme pour clôturer la saison 1987. Cette fois-ci, seules les catégories 250cc et 500cc font le déplacement. Sito Pons s’impose en 250cc, Eddie Lawson en 500cc.

1994-95, 98-99 – Quatre Grands Prix d’Argentine sont organisés dans les années 1990, sans que l’épreuve ne parvienne à se faire une place permanente sur le calendrier. En 1994, Jorge Martínez remporte la dernière de ses 37 victoires, qui est aussi la dernière de Yamaha en 125cc. L’évènement le plus mémorable reste certainement la course 250cc de 1998. Loris Capirossi et Tetsuya Harada, alors coéquipiers, arrivent en Argentine avec seulement deux points d’écart entre les deux. Le titre mondial se décide dans une collision entre les deux pilotes dans le dernier virage. Harada tombe tandis que Capirossi s’empare du titre. En 1999, Emilio Alzamora termine deuxième en 125cc pour s’emparer du titre mondial avec un point d’avance sur Marco Melandri, qui avait tenté de ralentir la course.

Tags:
MotoGP, 2014, GRAN PREMIO RED BULL DE LA REPÚBLICA ARGENTINA

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›