Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Aleix Espargaró, team manager dans le FIM CEV Repsol

Le pilote MotoGP™ Aleix Espargaró s’essaye cette année au rôle de team manager dans le FIM CEV Repsol.

Aleix Espargaró avait longtemps rêvé d’avoir sa propre équipe et dirige désormais un team qui engage trois pilotes dans le FIM CEV Repsol : Ricky Cardús en Moto2™, Gabriel Rodrigo et Makar Yurchenko en Moto3™.

Heureuse coïncidence, Espargaró et ses trois pilotes seront tous les quatre en piste ce week-end au Grand Prix bwin d’Espagne, à Jerez, puisque Cardús continue de remplacer Alex Mariñelarena chez Tech3 en Moto2™, que Rodrigo courra en wildcard en Moto3™ et que Yurchenko participera à l’épreuve de la Red Bull MotoGP Rookies Cup.

Aleix, qu’est-ce qui t’a poussé à lancer ce projet ?

« J’avais toujours rêvé de monter mon propre team parce que j’adore les motos et les jeunes. Je veux profiter de mon expérience et la partager pour que d’autres puissent apprendre de mes erreurs. Tout a commencé du fait que j’avais le même préparateur physique que Gabi Rodrigo et nous avons eu l’idée de monter un team. Nous l’avons fait et nous avons tout réuni en très peu de temps. Pour moi c’est un peu comme un rêve et je suis très content que ça fonctionne bien. »

Pourquoi avoir choisi d’avoir trois pilotes ?

« Le team devait évidemment avoir Gabi au centre puisque l’idée venait de lui. C’est quelqu’un qui ne connaissait rien à la compétition moto il y a encore trois ans mais qui se battait déjà pour les points et le Top 10 à la fin de l’année dernière. Makar est un jeune qui a beaucoup de potentiel. Il court dans la Rookies Cup cette année et nous voulons l’aider à grandir en suivant notre philosophie de la compétition. En Moto2, Ricky est un ami et après avoir couru en Grand Prix l’an dernier il était enthousiaste pour revenir dans le CEV. Je n’avais pas prévu de courir en Moto2 mais si j’allais le faire, ce devait être avec lui. »

Quelle est la philosophie que tu veux transmettre à tes pilotes ?

« Ce sont trois pilotes très différents. Ricky est un pilote expérimenté dont l’unique objectif est de gagner. Gabi continue d’apprendre, il ne court pas depuis longtemps mais il progresse vite et je ne m’imaginais pas le voir aller aussi vite. Makar a encore beaucoup de travail devant lui. Il ne connaissait pas grand chose lors des premiers essais, il ne savait pas comment fonctionnait la télémétrie, il n’avait jamais piloté de Moto3 et il ne savait pas vraiment comment fonctionnait un team. Tout était nouveau pour lui et c’est vraiment bien de pouvoir lui enseigner. »

Et le staff du team ?

« Je savais que j’avais besoin de gens qui connaissaient le CEV. Javi del Amor joue un rôle clé, c’est un bon ami et vraiment quelqu’un du CEV. Le manager technique est australien, Matthew Casey, mon technicien en Championnat du Monde. La clé est d’allier enthousiasme et expérience. »

Arrives-tu à déléguer ou est-ce que tu contrôles un peu tout ?

« Tout est nouveau pour moi. Je dois apprendre mon rôle mais j’aime être engagé dans toutes les parties du projet. J’aime vivre cette expérience et je n’aime pas déléguer. J’aime ce rôle et je veux aider autant que je le peux. C’est un projet qui me tient à coeur, les motos sont ma passion. Je fais peut-être parfois des erreurs mais ça part toujours d’une envie de bien faire et je dois encore apprendre à gérer ça. »

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›