Achat de billets
VideoPass purchase

Kallio enchaîne et s’impose au Mans

Mika Kallio a parfaitement maîtrisé son sujet au Monster Energy Grand Prix de France pour décrocher une seconde victoire consécutive pour la première fois de sa carrière après sa victoire de Jerez. Simone Corsi et Esteve Rabat complétaient le podium.

Quatrième sur la grille de départ du Mans, Mika Kallio (Marc VDS Racing) a réalisé un excellent départ pour tout de suite s’installer derrière le poleman Jonas Folger (AGR Team) et emmener dans son sillage l’Italien Simone Corsi (NGM Forward Racing), également parti de la deuxième ligne.

Suite à ce que ce dernier soit passé en tête dans le deuxième tour, Luis Salom (Pons HP 40) a pris l’avantage sur Folger pour rejoindre Corsi et Kallio et partir avec eux en échappée tandis que Folger se retrouvait dans un second groupe, aux côtés d’Esteve Rabat (Marc VDS Racing) et de Maverick Viñales (Pons HP 40).

Très patient, Kallio s’est contenté de suivre Corsi durant la majorité de la course, avant de passer à l’attaque à huit tours de l’arrivée. Le Finlandais a alors immédiatement réalisé le break pour décrocher sa deuxième victoire de l’année suite à celle qu’il avait remportée à Jerez deux semaines plus tôt. 

Derrière lui, Corsi a tenu bon face à Rabat, qui avait recollé au groupe de tête au moment même où Kallio lançait son offensive. Salom a de son côté baissé en régime en fin de course et terminé derrière son coéquipier, Viñales, tandis que Folger prenait la sixième place.

A huit secondes du vainqueur, Dominique Aegerter (Technomag carXpert) a fini septième, devant son compatriote suisse Tom Lüthi (Interwetten Paddock), Sam Lowes (Speed Up) et Franco Morbidelli (Italtrans Racing). 

Marcel Schrötter a offert les points de la onzième place à Tech3 pour la course nationale de l’équipe d’Hervé Poncharal tandis que Ricky Cardús a fini vingt-sixième après avoir chuté dès le premier tour, dans une collision avec Mattia Pasini (NGM Forward Racing).

Journée noire pour les pilotes français puisque Johann Zarco (AirAsia Caterham Moto Racing) a été victime d’un problème technique qui l’a contraint à s’arrêter en bord de piste dès le deuxième tour. Louis Rossi (SAG Team) a de son côté chuté à six tours de l’arrivée alors qu’il se battait pour le Top 15. En wildcard sur la Transfiormer, Lucas Mahias (Promoto Sport) était donc le seul Français à l’arrivée et a fini dix-huitième à l’issue d’une bonne performance, au cours de laquelle il était monté jusqu’à la treizième place.

Le Belge Xavier Siméon (Federal Oil Gresini) avait été le premier à abandonner suite à sa chute dans le premier tour.

Cliquez ici pour accéder aux résultats

Tags:
Moto2, 2014, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›