Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Les pilotes Moto2™ terminent leur test au Mugello

Le Mugello a accueilli une journée d’essais Moto2™ aujourd’hui, une bonne opportunité pour les pilotes présents de travailler sur leurs réglages.

Seuls quatorze pilotes de la catégorie intermédiaire étaient présents au Mugello mardi pour la journée d’essais qui faisait suite au Grand Prix TIM d’Italie et qui leur aura servi à préparer le Grand Prix Monster Energy de Catalunya de la semaine prochaine. Sam Lowes (Speed Up) était en piste pour travailler sur de nouvelles pièces ainsi que sur la mise au point de son châssis, avec lequel il s’était qualifié en seconde position et avait fini huitième en course dimanche dernier.

Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia) avait bien besoin d’un tel test suite à ce que le Japonais se soit montré bien peu performant sur les dernières courses alors qu’il était parmi les principaux prétendants au podium en début de saison. Nakagami a principalement travaillé sur ses suspensions et espèrera être plus compétitif la semaine prochaine en Catalogne, afin de se battre pour le podium avec Esteve Rabat et Mika Kallio du team Marc VDS Racing, qui travaillaient aujourd’hui sur leurs set-ups respectifs.

Sur le podium au Mugello, Jonas Folger (AGR Team) continuait de peaufiner ses réglages tandis que Hafiz Syahrin (Petronas Raceline Malaysia), également sur Kalex, testait un bras-oscillant qu’il n’avait pas encore eu l’occasion d’essayer.

Xavier Siméon et Lorenzo Baldassarri du team Gresini, Gino Rea (AGT Rea Racing) et Randy Krummenacher (IodaRacing Project) étaient également de la partie, tout comme Dominique Aegerter (Technomag carXpert), qui servait de référence pour les pilotes sur châssis Suter en raison de son excellente régularité. Axel Pons (AGR Team) et les pilotes Tech3, Marcel Schrötter et Ricky Cardús, étaient eux aussi présents.

Le test, qui s’est déroulé sans chronométrage officiel, a permis à Dunlop de faire essayer aux pilotes une nouvelle gomme plus tendre pour le pneu avant ainsi que divers pneus arrière. Le Mugello était un terrain d’entraînement idéal en préparation pour l’épreuve du Circuit de Barcelona-Catalunya puisque les deux pistes présentent les mêmes caractéristiques, si bien que les pilotes n’ont généralement pas à faire de changement majeur en termes de réglages.

Tags:
Moto2, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›