Achat de billets
Achat VidéoPass

Petrucci : « Marquer ce point était comme un podium »

Petrucci : « Marquer ce point était comme un podium »

Le pilote du team Octo IodaRacing Project était de retour en piste pour la première fois depuis le GP d'Argentine le week-end dernier à Assen et a fini avec une encourageante quinzième place.

Après un abandon en Argentine et une chute survenue à Jerez au cours du warm-up, dans laquelle il s'était fracturé le poignet gauche, Danilo Petrucci avait dû passer plusieurs semaines sur la touche avant de pouvoir reprendre la compétition la semaine dernière à Assen et de s'offrir un point malgré des conditions extrêmement difficiles.

motogp.com s'est entretenu avec lui cette semaine pour recueillir ses impressions…

La course a été compliquée samedi dernier mais tu as réussi ton retour à la compétition, malgré les conditions et le fait que tu ais calé au départ. Comment est-ce que ça s'est passé ?

« Je ne savais pas trop quoi attendre d'Assen, ça faisait longtemps que je n'avais pas roulé à cause de mon poignet. Je n'avais malheureusement pas un bon feeling avec ma main au départ, à cause des antidouleurs, et la moto a calé quand j'ai relâché l'embrayage. J'ai eu un moment de panique parce que j'avais deux lignes de pilotes derrière moi et le safety car. J'ai tout de suite mis la moto au point mort et il y avait heureusement mon mécanicien sur le mur, il est passé par dessus et m'a aidé à partir. J'ai cependant perdu plus de 20 secondes. »

Tu as quand même fini par rattraper pas mal de pilotes…

« En réalité c'était presque un miracle ! J'avais des pneus pluie quand la piste était mi-mouillée mi-sèche mais ce sont des conditions que j'ai toujours appréciées. Je reprenais plus de cinq secondes par tour aux pilotes qui étaient devant moi, Pol Espargaró sur moto Factory, Scott Redding et Karel Abraham en Open et tous les autres qui n'avaient pas eu de problème au départ. Sur les premiers tours, j'avais le même rythme que (Dani) Pedrosa. J'ai ensuite changé de moto, je me suis retrouvé derrière (Jorge) Lorenzo et je n'arrivais pas à le croire ! »

« Mon poignet a commencé à me faire souffrir au bout de quelques tours et Abraham m'a doublé en fin de course mais j'avais alors mal partout, même au dos. C'était une course incroyable et je l'ai beaucoup aimée. »

Comment se passe ta récupération ?

« Il n'y a malheureusement pas eu beaucoup de progrès depuis que la vis a été enlevée. C'est l'endroit du corps humain où il y a la plus forte concentration d'os, les ligaments les maintiennent ensemble et pour un pilote, qui dépend clairement de ses mains, c'est vraiment dur ! Je ne peux pas m'entraîner ou faire des exercices qui sollicitent la main. C'est douloureux et je crains que ça prenne encore pas mal de temps. »

Comment était ta moto après avoir manqué quatre courses et quelles sont les prochaines étapes ?

« Aprilia a travaillé dur, d'abord avec (Michel) Fabrizio puis ensuite lors du test avec (Alex) Hofmann. Cette semaine, (Max) Biaggi roule au Mugello et il aura sûrement des choses intéressantes à dire. Je voulais aussi tester mais mon poignet était trop douloureux après Assen. L'équipe fait un excellent travail mais il nous manque encore quelque chose pour être au niveau de la Honda, en plus du fait qu'il me manque un bras ! »

« Blague à part, le plus important est d'adapter la moto au logiciel Magneti Marelli. Nous avions manqué la pré-saison et la pression durant les Grands Prix ne nous a pas aidés. Nous sommes évidemment contents du résultat d'Assen, nous avons bien couru face à nos compétiteurs et j'espère progresser davantage au Sachsenring. »

Tags:
MotoGP, 2014, Danilo Petrucci, Octo IodaRacing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›