Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Bridgestone dresse son bilan du TT Assen

Shinji Aoki, le directeur du Bridgestone Motorcycle Tyre Development Department, revient sur les performances des pneumatiques à l’Iveco Daily TT Assen.

L’épreuve d’Assen a été marquée par des conditions météo mitigées avec une course à arrêts aux stands, remportée par Marc Márquez (Repsol Honda) devant Andrea Dovizioso (Ducati) et Dani Pedrosa (Repsol Honda).

La piste était mouillée pour le départ samedi dernier à Assen puis a ensuite séché assez rapidement. Êtes-vous satisfait des performances des pneus pluie et des slicks ?

Shinji Aoki : « Les conditions mitigées que nous avons eues pour la course ont été très difficiles pour les pilotes. Le niveau d’adhérence pouvait changer d’un virage à l’autre et ils devaient donc avoir des pneus qui montent rapidement en température et offrent un maximum de grip. Le fait que nous n’ayons quasiment pas eu d'incident durant la course et que les pilotes aient pu être aussi rapides sur le sec malgré quelques zones qui demeuraient mouillées était très positif pour nous. La polyvalence de nos pneus slick et pluie a permis aux pilotes d’attaquer en confiance dans des conditions difficiles. »

Durant la troisième séance d’essais, la piste était à peine mouillée mais certains pilotes sont partis en piste sur pneus pluie pour ensuite immédiatement rentrer aux stands, en ne bouclant même pas un tour. Pouvez-vous nous expliquer ce qui s’est passé ?

« Certains pilotes aiment bien roder leurs pneus pluie en faisant un tour, au cas où ils aient besoin de les utiliser en situation de course. Contrairement à ce que les gens pensent, l’intérêt de cette pratique n’est pas d’enlever la matière qui recouvre le pneu, il s’agit purement d’un exercice mental pour les pilotes, qui se sentent peut-être plus en confiance lorsque les pneus pluie ne sont plus neufs. Les pilotes ont l’habitude de faire un tour avec les pneus pluie durant le warm-up, même lorsqu’il ne pleut pas, au cas où il pleuve plus tard pour la course. Techniquement, il n’y a aucun avantage à partir sur un pneu pluie légèrement usé plutôt qu’un neuf parce que nos pneus pluie offrent leur maximum de grip dès leur première utilisation. »

Aucun pilote Factory de Honda ou de Yamaha n’a utilisé le pneu arrière slick dur ce week-end. Est-ce que c’était dû aux conditions météo ou à un autre facteur ?

« Les conditions météo du jeudi correspondaient à notre pneu slick dur mais les pilotes Factory de Honda et Yamaha ont préféré le pneu medium pour jauger le grip de la piste et trouver leurs réglages. C’est assez normal. Certains pilotes avaient prévu d’évaluer le pneu dur le vendredi mais la météo était plus froide et il y avait une pluie intermittente, si bien que le pneu medium était alors une meilleure option. Les pneus medium et dur que nous fournissons à Assen sont cependant assez proches l’un de l’autre et les pilotes auraient pu utiliser le dur si les températures de piste avaient été plus proches des 40°C. »

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›