Achat de billets
Achat d'un VidéoPass

Márquez enchaîne avec une dixième victoire consécutive à Indianapolis

Vainqueur du Grand Prix Red Bull d’Indianapolis, Marc Márquez est le premier pilote à remporter les dix premières manches d’une saison de la catégorie reine depuis l’illustre Giacomo Agostini et demeure invaincu cette année. A ses côtés sur le podium, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi n’ont pas longtemps pu tenir le rythme effréné du Champion du Monde en titre.

Avant lui, seul Giacomo Agostini avait réussi l’exploit de remporter les dix premières manches d’une saison de la catégorie reine, en 1968, 1969 et 1970. Au Grand Prix Red Bull d’Indianapolis, Marc Márquez (Repsol Honda) s’est de nouveau montré bien supérieur à ses concurrents et s’imposait une fois de plus sur le sol américain, où la victoire ne lui a jamais échappé en MotoGP™. Le jeune Espagnol est d’autre part le premier pilote à aligner dix victoires successives depuis Mick Doohan en 1997.

En pole position, le Champion du Monde en titre n’a pas particulièrement réussi son départ et a immédiatement été devancé par Andrea Doviziso (Ducati) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), qui allaient de disputer la première place sur les premiers tours. 

Egalement passé par Andrea Iannone (Pramac Racing) et Dani Pedrosa (Repsol Honda) au départ, Márquez a opté pour la prudence sur les premiers tours et s’est contenté de suivre jusqu’à ce qu’un contact entre Dovizioso et Rossi dans le sixième tour ne lui permette de passer en première position, avant de commettre une petite erreur au profit du nonuple Champion du Monde.

Rossi a alors résisté en tête jusqu’à céder face à Márquez dans un dixième tour qui allait être le tournant de la course puisque le numéro 93 s’est ensuite échappé en solitaire, ne laissant aucune chance à Lorenzo et Rossi, passé par son coéquipier à la mi-course.

Brillant en début d’épreuve, Dovizioso n'a pas pu maintenir sa cadence et a fini septième, derrière Pedrosa et les deux pilotes de Monster Yamaha Tech3, Pol Espargaró et Bradley Smith. Vingt secondes derrière l’Italien, son coéquipier Cal Crutchlow (Ducati) a pris la huitième place, devant Scott Redding (GO&FUN Honda Gresini) et Hiroshi Aoyama (Drive M7 Aspar), premiers pilotes de la catégorie Open suite à l’abandon d’Aleix Espargaró (NGM Forward Racing), dont la moto était trop endommagée après sa collision avec Stefan Bradl (LCR Honda MotoGP), lui aussi contraint au forfait.

Mike di Meglio (Avintia Blusens) a pour sa part réalisé sa meilleure performance de la saison pour décrocher ses premiers points depuis son arrivée en MotoGP™. Le Français est petit à petit monté en puissance pour aller chercher Colin Edwards (NGM Forward Racing) puis Karel Abraham (Cardion AB Motoracing) et a fini douzième, seulement 0.216s derrière le Tchèque.

Egalement dans le Top 15, Michael Laverty (PBM) et son coéquipier Broc Parkes étaient les seuls autres pilotes à l’arrivée. 

Álvaro Bautista (GO&FUN Honda Gresin) et Yonny Hernández (Energy T.I. Pramac Racing) ont abandonné dès le premier tour après s’être percutés dans le deuxième virage. Héctor Barberá (Avintia Blusens), Danilo Petrucci (Octo IodaRacing Team) et Andrea Iannone (Pramac Racing) ont eux aussi abandonné, sur problèmes techniques, tandis que Leon Camier, qui faisait sa première course en MotoGP™ en tant que remplaçant de Nicky Hayden (Drive M7 Aspar), a dû passer par les stands à deux reprises et n’a pas pu rallier l’arrivée.

Avec cette dixième victoire, la 100e de l'Espagne en catégorie reine et 500e toutes catégories confondues, Márquez aura 89 points d’avance sur Pedrosa au moment de reprendre la piste la semaine prochaine à Brno pour le Grand Prix bwin de République Tchèque.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
MotoGP, 2014, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›