Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Masbou au sujet de son projet avec L. Rossi : « Ce ne sera pas pour 2015 »

Masbou au sujet de son projet avec L. Rossi : « Ce ne sera pas pour 2015 »

Alexis Masbou s’est entretenu avec OffBikes pour dresser le bilan de son week-end à Silverstone, où il a pris la huitième place mais aussi appris que la candidature montée avec Louis Rossi pour créer un nouveau team Moto2™ l’an prochain avait été rejetée.

Arrivé confiant grâce à sa première victoire en GP sur le circuit de Brno, Alexis Masbou n'a pourtant pas réussi à trouver la solution en course à ses problèmes de grip sur le long et difficile tracé du circuit de Silverstone. Malgré ses difficultés, Masbou limite les dégâts et s'en sort avec une honorable 8e place. Le pilote français revient sur ce week-end difficile puis sur l'annonce du refus du projet d'équipe Moto2™ en collaboration avec Louis Rossi. Il nous présente ses alternatives pour la saison prochaine : Moto2™ ou Moto3™, rien n'est décidé.

Après un début de week-end compliqué, la qualification et le warm-up se sont plutôt bien passés, que s'est-il passé en course ? 

« Nous avons commencé le week-end en étant un peu loin. Nous avions des problèmes de grip sur les entrées et sorties de virages. Néanmoins, nous avons bien progressé au fur et à mesure des séances pour réussir à nous qualifier 6e avec un temps très proche des meilleurs. Avec le meilleur temps au warm-up, c'était plutôt de bon augure pour la course. Malheureusement, je me suis rapidement rendu compte que je perdais beaucoup de temps à un endroit du circuit malgré un rythme globalement rapide. À cet endroit précis, il y avait toujours des pilotes qui pouvaient me dépasser et que je devais passer de nouveau sur le reste du tracé. Il était donc difficile d'imprimer un rythme en doublant autant de monde et en faisant le yo-yo face à Márquez et Rins qui étaient très rapides ce week-end. J'ai essayé de faire de mon mieux et de limiter les dégâts au maximum : une simple erreur et j’aurais pu me retrouver à l'autre bout du paquet et ne pas marquer de points. C'est pourtant un circuit que j'apprécie et sur lequel j'espérais réaliser un bon résultat, mais nous n'avons pas réussi à trouver la solution qui m'aurait permis d'être plus à l'aise. »

Avez-vous réussi à collecter assez d'informations pour résoudre ce problème dès votre arrivée à Misano ou est-ce un problème sur lequel vous devrez  continuer à travailler ? 

« Nous avions commencé à toucher ce problème à Brno. Nous l'avons beaucoup plus ressenti ce week-end à Silverstone. Maintenant, nous connaissons une autre piste pour tenter d'améliorer la moto. Trouver la solution reste encore compliqué, mais nous avons, je pense, mis le doigt sur le problème. Nous allons essayer de le régler plus rapidement possible. »

Misano est un circuit sur lequel tu as très peu roulé, comment appréhendes-tu ce week-end de course ? 

« C’est effectivement un circuit sur lequel je n'ai que très peu roulé. J'ai souvent été blessé. Je pense n'y avoir roulé qu'à trois reprises dans de bonnes conditions et on va dire que ce n'est pas là que j'ai obtenu les meilleurs souvenirs de ma carrière. Toutefois, c'est un très bon tracé. Je pense que les KTM vont y être très fortes. Ce ne sera pas un week-end facile. Il faudra bien le construire et le travailler pour disposer d'une moto optimale et aller chercher les pilotes KTM. »

Après cette victoire à Brno, tu t'es amplement relancé au Championnat, as-tu revu tes objectifs pour la fin de saison ?

« Pour le moment, je ne vise rien. Nous allons continuer à travailler. La catégorie Moto3 est très difficile. On peut voir que Fenati qui a gagné plusieurs courses cette saison n'arrive pas à marquer de points à Silverstone ou encore Miller qui a lui aussi gagné des courses mais qui a eu du mal à terminer dans le Top10 ce week-end. Rins et Marquez sont bien plus forts aujourd'hui. Il reste encore beaucoup de courses et de points à distribuer, mais mon objectif reste de gagner des courses de nouveau et d'être aux avant-postes. »

À Silverstone, le comité de sélection s'est prononcé et n'a pas retenu le projet d'équipe Moto2 que Louis et toi aviez présenté, est-ce une annonce à laquelle tu t'attendais ? 

« Nous nous y attendions. Toutefois, au regard du travail que nous avions fourni et des retours que nous avions eus, que ce soit de la part de nos partenaires ou des dirigeants du Championnat, nous attendions une issue plus favorable. Pour la saison prochaine, aucune équipe n'a pris la décision d'arrêter. Il y aura évidemment du changement avec quelques passages de la Moto3 à la Moto2, mais les structures déjà en place vont rester. Le paddock n'est pas extensible et accueillir de nouvelles équipes est forcément difficile. Nous le savions, mais nous avions bon espoir que le projet passe puisque la Dorna et l'IRTA le trouvaient très bien construit, très avancé et bien présenté. Malheureusement, il y a des impératifs et la Dorna ne dispose pas de suffisamment de place pour nous accueillir. Ce ne sera pas pour 2015. »

Avec cette annonce, quelles sont les pistes et perspectives qui te sont offertes pour la saison prochaine ? 

« Mon objectif était de passer en Moto2 la saison prochaine. Malheureusement, beaucoup d'équipes ont déjà signé leurs pilotes. Pour moi, il est important de passer en Moto2 dans une bonne équipe. Je n'ai pas envie de me retrouver dans une équipe d’un niveau inférieur, y apporter beaucoup de budget, piloter une moto pas spécialement performante et me retrouver dans des situations que j'ai déjà connues par le passé. Je suis en train de chercher la meilleure solution, mais beaucoup d'équipes de pointe sont déjà prises. Il reste encore une ou deux opportunités en Moto2 qui pourraient être intéressantes. Dans le cas contraire, je resterai peut-être en Moto3 la saison prochaine dans une équipe Honda. »

Pas obligatoirement la même équipe que cette saison ?

« Pas forcément la même équipe. Bien que tout se passe bien cette saison et que nous puissions réaliser de belles choses ensemble, rien n'est décidé pour le moment. »

Propos recceuillis par OffBikes.com

Tags:
Moto3, 2014, HERTZ BRITISH GRAND PRIX, Alexis Masbou, Ongetta-Rivacold

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›