Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bridgestone présente son bilan de Silverstone

Bridgestone présente son bilan de Silverstone

Shinji Aoki, le directeur du Bridgestone Motorcycle Tyre Development Department, revient sur le Grand Prix Hertz de Grande-Bretagne.

Cette année, Bridgestone proposait davantage de pneus avant à Silverstone. Le changement a-t-il été positif pour les pilotes ?

« Oui, je pense que c’était un bon changement. Nous avons élargi notre sélection afin d’inclure notre pneu avant extra-soft, qui est le plus tendre et qui monte rapidement en température. Les pilotes étaient contents de l’avoir, surtout pour les séances matinales, qui se déroulaient dans des températures assez basses. Ce pneu leur permettait d’avoir plus de sécurité et de mieux absorber les bosses de la piste. L’après-midi, ils disposaient de pneus avant medium et soft, qui offraient un meilleur comportement en courbe et plus de stabilité au freinage. Les pilotes avaient donc les gommes nécessaires pour gérer toutes les situations à Silverstone. »

Sur l’ensemble du week-end, les températures ont été moins élevées que l’an dernier. Quels en ont été les effets sur les performances des pneumatiques ?

« Des conditions excessivement fraîches compliquent toujours la montée en température des pneumatiques mais une fois de plus, je pense que notre sélection de pneus avant était bien adaptée. Les basses températures et le vent ne sont rien d’inhabituel à Silverstone et nous étions donc préparés. Le grip est moins important lorsque les températures descendent et les pilotes ont eu plus de difficulté à gérer les bosses de la piste, notamment le premier jour, lorsqu’ils devaient trouver leurs réglages pour tirer le meilleur des pneus. Nos ingénieurs ont cependant travaillé avec les teams et les pilotes pour les aider à trouver une solution et tous les pilotes avaient un set-up qui leur permettait de mieux utiliser les pneus une fois venu le samedi après-midi. Les températures étaient plus élevées le dimanche et les pilotes ont pu faire monter leurs pneus à une température optimale bien plus rapidement. »

Silverstone a l’une des plus hautes vitesses moyennes du calendrier MotoGP™ mais aussi des températures de piste qui sont parmi les plus basses. Comment Bridgestone parvient-il à fournir des pneus suffisamment performants tout en garantissant la sécurité des pilotes ?

« La combinaison des hautes vitesses moyennes à de basses températures posent un challenge pour le développement des pneus. Le week-end dernier, les températures de la séance FP3 étaient les plus basses de l’année, avec seulement 19°C, mais la vitesse moyenne cette année était de 173 km/h. Trouver le bon équilibre entre la sécurité et les performances est très important. Nous avions préparé notre sélection de pneus pour Silverstone avec l’objectif de garantir un maximum de sécurité, ce qui est toujours notre priorité, et c’est pourquoi nous avions choisi d’incorporer notre gomme la plus tendre dans la sélection de pneus avant, tandis que nous avions préparé un slick arrière spécialement conçu pour les basses températures. Bien que nous nous soyons concentrés sur la sécurité, la course du GP de Grande-Bretagne n’avait jamais été aussi rapide que cette année et cela prouve que nos pneus garantissent aux pilotes de la sécurité mais aussi de très bonnes performances. »

Tags:
MotoGP, 2014, HERTZ BRITISH GRAND PRIX

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›