Achat de billets
Achat VidéoPass

Troisième victoire de rang pour Rabat

Troisième victoire de rang pour Rabat

Esteve Rabat a conforté sa position de leader du Championnat du Monde Moto2™ le week-end dernier à Misano en s’imposant pour la troisième fois de suite devant son coéquipier Mika Kallio.

Tito Rabat a encore augmenté son avance au classement du Championnat du Monde Moto2™, la portant désormais à 22 points, après avoir remporté sa septième victoire de la saison sur le circuit de Misano. Deuxième du Grand Prix, Mika Kallio a assuré un nouveau doublé pour le Marc VDS Racing Team, le troisième de rang et le quatrième de année pour l’équipe belge.

Parti de la pole position, Kallio avait réussi à prendre une seconde d’avance sur un groupe de poursuivants emmené par Tito Rabat à l’issue du premier tour.

Le pilote espagnol de 25 ans a alors réussi à se débarrasser de ses adversaires avant de remonter sur son coéquipier et leader, comme il l’avait fait il y a quinze jours à Silverstone. Kallio ayant ensuite dû rendre la main lorsque son pneu arrière a commencé à se dégrader, Rabat n’a eu aucun mal à le doubler pour s’emparer de la première place à neuf tours de l’arrivée. L’Espagnol s’est ensuite envolé vers la victoire, laissant Kallio à deux secondes sur la ligne d’arrivée.

Après l’ex-Champion du Monde Moto2™ Toni Elias et l’actuel Champion du Monde MotoGP™ Marc Márquez, Tito Rabat est le troisième pilote de l’histoire à remporter trois victoires d’affilée en Moto2.

Tito Rabat : « Je suis content de repartir d’ici avec une victoire car le week-end n’a pas été facile. On a perdu du temps vendredi à cause de la pluie et on a du mal à régler la moto pour le sec avec seulement deux séances samedi. Mais le team a encore fait du bon boulot. J’ai pris un bon départ, mais Mika aussi. Il est même parti tel un éclair et ses premiers tours ont été incroyables. J’ai heureusement réussi à refaire mon retard, petit à petit. C’était difficile, physiquement mais aussi mentalement car c’est difficile de rester concentré quand tu roules seul. Une fois que je l’ai rattrapé, j’ai un peu repris mon souffle en attendant qu’il commette une petite faute pour passer à l’attaque. Cela s’est produit au virage numéro 4. J’ai alors attaqué au maximum, comme lui d’ailleurs, mais j’ai réussi à me mettre à l’abri pour aller chercher la victoire. On a fait du bon boulot ce week-end, mais la saison n’est pas terminée. Valence est encore loin, et nous devons continuer à travailler avec la même détermination. »

Mika Kallio : « On savait qu’on avait un avantage sur les cinq premiers tours, et j’avais donc le même plan qu’à Silverstone : partir devant et essayer de creuser un écart. Aujourd’hui, j’ai aussi compris après cinq tours que Tito allait revenir. Il a commencé à rouler dans mes chronos, puis il a grignoté quelques dixièmes tout après tour. J’ai alors compris qu’on allait avoir le même scénario qu’à Silverstone. J’étais néanmoins de pouvoir, cette fois, rester devant lui. J’ai malheureusement commis une petite faute au virage 4 et il en a profité pour me doubler. J’ai attaqué pour revenir au contact durant deux tours, mais alors que j’étais derrière lui quand mon pneu arrière s’est effondré. C’est bizarre parce qu’il a vraiment perdu du grip de manière soudaine. A partir de là, je ne pouvais plus rien espérer et j’ai donc fait en sorte d’assurer la deuxième place. Ce n’est pas ce que je voulais, mais il faut désormais que l’on travaille pour renverser la situation à Aragón. »

Tags:
Moto2, 2014, GP TIM DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, Tito Rabat, Mika Kallio, Marc VDS Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›