Achat de billets
Achat VidéoPass

Aprilia, une marque avec le chromosome « Racing »

Aprilia, une marque avec le chromosome « Racing »

En 2015, deux constructeurs historiques feront leur retour en MotoGP™ : Suzuki et Aprilia. Suite à ce que la marque italienne ait annoncé son partenariat pour quatre ans avec Gresini Racing, motogp.com revient sur le palmarès d’Aprilia en Championnat du Monde.

Le nom Aprilia est intrinsèquement lié à la compétition et la marque s’apprête à faire son retour dans la catégorie reine grâce au soutien du Groupe Piaggio et en partenariat avec le team Gresini. Aprilia fait partie du Groupe Piaggio depuis 2004, l’année de sa dernière saison en catégorie reine.

Aprilia avait commencé son histoire en Grand Prix dans les années 1980, dans les catégories 125cc et 250cc. Des pilotes tels que Loris Reggiani et Alessandro Gramigni avaient signé les premiers succès de la marque, travailler avec des pilotes italiens étant l’un des piliers de la philosophie « Made in Italy » d’Aprilia.

En 1992, Aprilia remporte son premier titre mondial en 125cc, avec Gramigni, et décroche un second succès deux ans plus tard, avec Kazuto Sakata.

C’est cependant dans la catégorie 250cc que le constructeur italien va connaître les plus grands moments de son histoire, notamment grâce aux triomphes de Max Biaggi.

Après trois titres consécutifs en 250cc avec Biaggi de 1994 à 1996, la marque de Noale, dans la province de Venise, enchaîne avec un autre titre 250cc en 1998, avec Loris Capirossi qui s’impose devant son coéquipier Tetsuya Harada dans le dernier virage de la dernière course, en Argentine.

A la fin des années 1990, Valentino Rossi poursuit cette success story et remporte avec Aprilia les deux premiers de ses neuf titres de Champion du Monde, en 125cc puis en 250cc. L’Italien passe en tout quatre ans chez Aprilia et prend le titre 125cc en 1997 puis le titre 250cc en 1999 avant de rejoindre la catégorie reine.

Aprilia se décide aussi à faire le grand saut pour passer en 500cc, une catégorie dominée par les marques japonaises pendant près d’un quart de siècle. Le challenge est évidemment ardu lors des premières années (1996-2000) mais le président, Ivano Beggio, et l’ingénieur néerlandais Jan Witteveen, en qualité de directeur technique, font tout leur possible pour aller de l’avant avec des pilotes de renom tels que Reggiani, Harada, Doriano Romboni et Jeremy McWilliams.

Dans les autres catégories, le constructeur continue à s’imposer grâce à une nouvelle vague de talents italiens comprenant Roberto Locatelli, titré en 125cc en 2000, puis Marco Melandri et Manuel Paggiali, titrés en 250cc en 2002 et 2003. 

Aprilia continue en parallèle sa quête de succès dans la catégorie reine et lance un ambitieux projet lorsque le règlement technique change et que la catégorie MotoGP™ 990cc remplace les 500cc : un prototype 3 cylindres, le RS Cube, destiné à rivaliser avec les géants que sont Honda et Yamaha.

Malgré les efforts de Régis Laconi, Colin Edwards, Noriyuki Haga, Garry McCoy et McWilliams, les résultats n’arrivent pas et Aprilia décide de quitter la catégorie à la fin de la saison 2004.

Aprilia demeure engagée en 125cc et 250cc et commence à s’associer à de jeunes talents espagnols qui ne passent pas inaperçus aux yeux du constructeur italien.

Álvaro Bautista conquiert ainsi le titre 125cc en 2006 et est suivi de Jorge Lorenzo, sacré Champion du Monde en en 250cc en 2006 et 2007.

Deux autres Espagnols, Julián Simón en 2009 et Nico Terol en 2011, remportent les deux derniers titres d’Aprilia en 125cc avant l’introduction du format Moto3™. Aprilia choisit alors de quitter les deux catégories 125cc et 250cc, une décision qui marque la fin d’une époque ponctuée par de nombreux succès.

Aprilia garde cependant une présence en Grand Prix et travaille en tant que fournisseur dans la catégorie CRT, avec le prototype ART que Aleix Espargaró et Randy de Puniet pilotent pour le team Aspar, puis en travaillant cette année avec Danilo Petrucci (Octo IodaRacing Team).

A l’occasion de la 13e manche de la saison 2014, à Misano, Aprilia a officiellement annoncé son retour en MotoGP pour 2015. Bien que plusieurs aspects du projet soient encore à confirmer, Aprilia et Gresini ont déjà annoncé que Álvaro Bautista sera l’un des pilotes représentant la marque en piste l’an prochain.

Romano Albesiano, le directeur sportif d’Aprilia, dirigera le projet en collaboration avec Fausto Gresini, le directeur de Gresini Racing, qui avait lui-même couru sur Aprilia en 125cc en 1989 avant de retrouver la marque italienne 25 ans plus tard pour leur tout nouveau projet.

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›