Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Webb clarifie la situation de Ducati suite à leurs trois podiums

Webb clarifie la situation de Ducati suite à leurs trois podiums

Suite au podium de Cal Crutchlow au MotorLand Aragón, Mike Webb, le Directeur de Course du MotoGP™, a fait le point sur la situation de Ducati concernant ses avantages en termes de carburant, pneumatiques et moteurs utilisables par saison.

Ducati bénéficie cette année d'un accès aux pneumatiques de la catégorie Open ainsi que d'un volume de carburant limité à 24 litres et de douze moteurs par pilotes, contre 20 litres et cinq moteurs pour les teams Factory. Un nouveau constructeur qui s'engage dans le Championnat pour la première fois depuis 2013 bénéficierait aussi de ces avantages, ce que fera Suzuki l'an prochain.  

Les avantages concernant les pneumatiques et le carburant peuvent être annulés selon des résultats précis, qui doivent être obtenus en conditions sèches. Ducati n'a pour l'instant eu qu'un podium en conditions sèches, avec Andrea Dovizioso à Austin. L'Italien est aussi monté sur le podium à Assen, mais sous la pluie, à l'instar de Cal Crutchlow au MotorLand Aragón, dans une course à drapeau blanc, commencée sur le sec et finie sur piste mouillée.

Mike Webb a fait le point sur la situation avec motogp.com jeudi après-midi au Motegi et a affirmé : « Nous parlons de Ducati mais au vu de la manière dont la règle a été écrite, il s'agit de n'importe quel constructeur qui n'a pas eu de victoire sur le sec depuis 2013 et ça s'applique donc aux nouveaux constructeurs, comme Suzuki l'an prochain, et pas seulement Ducati. »

« Cet accord concerne les avantages qu'ils ont en termes de pneus, de carburant et de moteurs, mais peut varier selon les cas. Pour les pneus extra soft, cet avantage disparaitrait s'ils avaient trois victoires sur le sec. Pour le carburant, ils ont 24 litres mais ils n'auraient que 22 litres s'ils obtenaient une victoire, deux secondes places ou trois podiums sur le sec. Il peut s'agir de n'importe quel pilote Ducati, de n'importe quelle combinaison de pilotes. »

Quant au podium de Crutchlow en Aragón, Webb a ajouté : « Nous considerons ce podium comme un podium sur piste mouillée. Ducati n'a donc eu qu'un podium sur le sec jusqu'ici, celui du Texas. Je déclare une course sur piste mouillée ou sèche avant le départ parce que ça affecte la façon dont les teams règlent leurs motos et détermine s'ils vont pouvoir utiliser la seconde moto ou non. Quand les conditions changent durant une course, le drapeau blanc leur indique qu'ils peuvent changer de moto, ce qui s'est passé en Aragón. » 

« D'après la partie du règlement qui concerne les pneus, le carburant et le reste, les résultats qui peuvent annuler ces avantages pour Ducati et les autres constructeurs doivent être obtenus sur piste sèche. C'est un peu différent quand la course est déclarée sèche au départ. Le podium en Aragón a très clairement été obtenu dans des conditions qui n'étaient pas sèches.  »

Quant au nombre de moteurs utilisables par saison, Webb a précisé : « L'accord que nous avons passé au tout début avec la MSMA ne comprend pas de limitation pour les moteurs. Un constructeur qui n'a pas eu de victoires sur le sec en 2013 peut utiliser 12 moteurs et ce sera valable jusqu'à fin 2015. »

Tags:
MotoGP, 2014, MOTUL GRAND PRIX OF JAPAN, Cal Crutchlow, Andrea Dovizioso, Ducati Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›