Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le point sur les nouvelles gommes de Bridgestone à Phillip Island

Le point sur les nouvelles gommes de Bridgestone à Phillip Island

Les pilotes de la catégorie reine disposaient d’un nouveau pneu avant asymétrique mais aussi de nouveaux pneus arrière vendredi à Phillip Island et avaient donc beaucoup de choses à tester pour préparer la suite du week-end au Grand Prix Tissot d’Australie.

Les basses températures ont eu un certain impact sur la première journée du Grand Prix Tissot d’Australie puisque plusieurs pilotes se sont faits piéger et sont tombés, dont Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), l’auteur du meilleur temps, Andrea Dovizioso (Ducati), Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3), Álvaro Bautista (GO&FUN Honda Gresini) et Andrea Iannone (Pramac Racing).

Dans le reportage vidéo Tech Talk de vendredi, Dylan Gray s’entretient avec Carmine Moscaritolo de Bridgestone au sujet des stratégies envisagées par les pilotes, des facteurs qui affecteront leurs choix de pneus ainsi que des performances des pneus avant et arrière. Lorenzo, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et les frères Espargaró, Pol et Aleix (NGM Forward Racing), donnent également leurs points de vue.

Les pilotes ont trois options pour le pneu avant ce week-end à Phillip Island : deux pneus symétriques en gomme soft ou extra-soft et un nouveau pneu avant asymétrique en gomme soft. Lorenzo a expliqué qu’il était tombé lorsqu’il utilisait le pneu avant asymétrique, mis à la disposition des pilotes pour la toute première fois ce week-end.

Le Majorquin a affirmé : « Le pneu asymétrique était probablement trop dur pour ces conditions. C’était le pneu en 32 (n° de la gomme) à gauche et au milieu et en 31 à droite. Je ne pouvais pas mettre le poids de la moto sur la 31. J’étais proche du centre, sur la partie la plus dure du pneu, et l’avant de la moto s’est fermé sans le moindre avertissement. Il faut apprendre à les utiliser et essayer de faire un choix pour demain parce que l’asymétrique pourrait être une bonne option si les températures sont un petit peu plus élevées. »

Rossi comptait lui aussi essayer le nouveau pneu asymétrique mais en a été dissuadé par la chute de son coéquipier et a poursuivi sa séance sur le pneu avant extra-fort.

« Jorge est tombé au moment même où nous mettions ce pneu avant, » a expliqué l’Italien. « Nous avons donc décidé d’attendre un peu pour voir s’il avait chuté à cause d’un problème de pneu. Nous avons choisi de continuer avec notre pneu. J’espère que le pneu avant extra-soft suffira pour la course. Ça dépendra des conditions mais j’ai un très bon feeling avec ce pneu. Nous verrons bien si nous devons essayer l’asymétrique demain. »

Concernant les performances du pneu arrière, qui avaient été un problème l’an dernier et qui avaient poussé Bridgestone à organiser un test au mois de mars afin d’étudier de nouvelles solutions, Carmine Moscaritolo a commenté : « Etant donné que le nouveau revêtement est très abrasif, sur un circuit qui est déjà très exigeant, les nouveaux slicks que nous avons amenés ici sont un peu moins performants. C’est le compromis qu’il faut faire pour allonger la durée de vie du pneu. Le niveau de performance est cependant assez stable. Nous avons vu des pilotes, comme Valentino, qui faisaient leurs meilleurs temps au bout de 20 tours. C’est très positif pour nous parce que même si les chronos seront en moyenne un peu moins rapides, le niveau de performance sera suffisamment régulier sur distance de course et c’est essentiel pour la sécurité des pilotes. »

Tags:
MotoGP, 2014, TISSOT AUSTRALIAN GRAND PRIX, Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›