Achat de billets
Achat VidéoPass

Masbou se relance avec un Top 6 à Phillip Island

Masbou se relance avec un Top 6 à Phillip Island

Alexis Masbou a fait son retour dans le groupe de tête de la catégorie Moto3™ le week-end dernier en Australie et a réussi à prendre la sixième place malgré une petite sortie de piste en fin de course. Le Français fait le bilan avec OffBikes.com.

Après un Grand Prix du Japon difficile, Alexis Masbou a retrouvé sa compétitivité sur le tracé de Phillip Island. Malgré un accrochage en début de séance qualificative, le pilote français se qualifie en 3e ligne juste derrière l’Australien Jack Miller. Parti dans le groupe de tête, le podium était à sa portée jusque dans le dernier tour. Une sortie de piste en décidera autrement. Avec une 6e place à l'arrivée, Masbou dresse un bilan positif de ce week-end australien.

Malgré quelques frayeurs durant les essais, tu termines la course en bagarre pour la victoire, quel est ton bilan de ce week-end ? 

« Une fois de plus, ça n'a pas été un week-end évident. Nous avons eu quelques problèmes d'embrayage durant la première séance libre que nous avons réglés rapidement. Durant la deuxième séance, je suis tombé seul. J'étais plutôt bien placé tout en travaillant sur mon rythme de course. J'ai freiné un peu tard et j'ai chuté. En FP3, tout s'est bien passé, je termine en 6e position avec un rythme intéressant. Durant la qualification, je n'ai pas eu de chance puisque j'ai été accroché dès mon deuxième tour. Il a donc fallu que je ramène la moto au plus vite pour que nous puissions la réparer. J'ai pu repartir en fin de séance pour faire un tour rapide. C'était plus difficile parce qu'il y avait beaucoup de trafic sur la piste. J'ai tout de même réussi à réaliser un bon tour avec le 9e temps. Pour la course, j'ai pris un départ correct, je suis resté à ma place dans le paquet en bagarre pour la victoire. Nous nous sommes battus durant de nombreux tours. Après les chutes de quelques-uns, nous n'étions plus que six dans le dernier tour. Je suis remonté sur le paquet à quelques virages de l'arrivée. Je me suis fait sortir dans une courbe rapide. Il n'y avait pas assez de place, je suis donc sorti de la piste. Je termine en 6e position. L'idée était de donner le maximum pour aller chercher le podium, mais il n'y avait pas assez de place pour que ça passe. »

Tu as trouvé le bon rythme dès la première séance libre, penses-tu qu'il t'ait manqué quelque chose en course pour faire la différence ?

« Nous avons peut-être été légèrement optimistes sur le braquet que nous avons utilisé en course. J'étais très long comparé à tout le monde. Sur les sorties de virage, c'était vraiment compliqué. C'est pour cette raison que j'essayais de passer plutôt à l'extérieur qu'à l'intérieur parce que dans les petites épingles la moto ne ressortait pas suffisamment bien. J'étais à l'aise avec la moto et donc je préférais passer à l'extérieur. À quatre de front, nous arrivions moins vite, mais j'avais beaucoup plus de difficulté à sortir des virages par rapport aux autres. C'est peut-être ça qui nous a manqué pour imprimer d'autant plus le rythme. Hier, j'ai plutôt subi et attendu la fin de course pour obtenir le meilleur résultat possible. »

As-tu trouvé une solution aux problèmes que tu rencontres depuis Misano ?

« Depuis le Japon, nous allons dans le bon sens. Ce ne se voit pas aux essais parce que nous ne sommes pas aux avant-postes.  L'important pour moi est de travailler mon rythme de course. Ce n'est pas évident de faire de très bons chronos dans ces conditions, même s'il est possible d'en faire. Ça commence à revenir dans le bon sens même s'il y a toujours quelques petites choses qui ne se mettent encore bien en place et qui ne nous permettent pas de faire de bons résultats. Ce week-end encore, nous ne sommes pas passés loin de la correctionnelle et d'un mauvais résultat, mais nous avons réussi à sauver les meubles. J'espère continuer dans cette direction pour marquer de gros points comme nous aurions dû le faire sur les dernières courses. »

La saison dernière à Sepang, tu as souffert de la chaleur, comment appréhendes-tu la prochaine épreuve ? 

« J’espère que tout se passera bien tout simplement. C'est un circuit que j'apprécie beaucoup. C'est aussi la course de mon coéquipier. J'espère que nous serons tous les deux bien placés et que nous allons pouvoir nous entraider afin de réaliser quelque chose d'intéressant. La saison passée en raison de la fatigue et de mes blessures, c'était compliqué. Cette fois-ci, je pense que ça sera plus facile pour moi même si j'ai le doigt fracturé. En ce moment, nous avons une moto qui fonctionne très bien, ça ne peut être que bénéfique pour aller chercher de bons résultats. »

Justement, comment va ton doigt ?

« Ça va mieux. Le doigt ne me fait pas spécialement souffrir, mais je ressens toujours une douleur aux métacarpes. C'est gênant, mais sur cette course, la douleur ne m'a pas handicapé. C'est toujours un peu dur en début de séance de retrouver ses appuis, mais dans l'ensemble, ça va plutôt bien. »

Propos recueillis par OffBikes.com

Tags:
Moto3, 2014, SHELL ADVANCE MALAYSIAN MOTORCYCLE GP, Alexis Masbou, Ongetta-Rivacold

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›