Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Danilo à deux doigts du Top 15 à Sepang

Danilo à deux doigts du Top 15 à Sepang

Dix-septième à seulement trois dixièmes de seconde du point de la quinzième place dimanche dernier en Malaisie, Jules Danilo était un peu déçu de son résultat mais avait aussi des points positifs à retenir de son week-end. Le bilan avec OffBikes.com.

Avec seulement 20 pilotes à l'arrivée, la course Moto3 du Grand Prix de Malaisie a été compliquée pour tous les pilotes de la catégorie. Après un bon début de week-end avec un moteur flambant neuf, Jules Danilo se classe à la 17e position en bagarre pour la 15e sur un tracé qu'il découvrait pour la première fois le vendredi matin.

Comment s'est passé ce week-end en Malaisie ? 

« Mon week-end en Malaisie ne s'est pas trop mal passé. Au final, je repars avec une 17e place en bagarre pour la 15e. Je suis tout de même déçu d'avoir manqué la 15e place. C'était une course très difficile. Au départ, j'ai été bloqué par Gardner qui a ensuite perdu le contact avec le groupe de devant. À chacun de mes dépassements pour prendre la tête du groupe, il me doublait aussitôt en ligne droite. C'était légèrement frustrant. Une fois que le groupe de devant était parti, je suis resté en bagarre avec Gardner et Grünwald. Dans le dernier tour, j'étais 15e mais j'ai dû élargir avant l'avant-dernière ligne droite. Les deux KTM sont donc repassées devant moi. Il y a tout de même du positif ce week-end puisque j'étais plutôt dans le rythme par rapport à Phillip Island. »

Après avoir changé de moteur, tout a semblé rentrer dans l'ordre, ça t'a été d'une grande aide ? 

« Effectivement, le samedi, l'équipe m'a équipé d'un nouveau moteur et d'un nouveau pot d'échappement. Instantanément, tout marchait beaucoup mieux et j'étais alors 4e au classement des vitesses de pointe. Mais je dois dire que ce petit avantage s'est légèrement estompé au fil des séances. En course, il n'y a rien eu d'exceptionnel par rapport aux autres en terme de vitesse de pointe. »

Remy Gardner et sa KTM étaient-ils intouchables ?

« Non pas du tout, Gardner n'était pas intouchable ce week-end. Je pense que la course aurait été un peu différente si j'avais réussi à le doubler puis à le distancer dès le début. Il me repassait dans les lignes droites en freinant très tard. Il était donc difficile de le passer. Nous nous sommes vite retrouvés dans un groupe de trois pilotes avec Grünwald. J'ai fait mon maximum pour récupérer le point de la 15e place. Il m'a fait un genre de block pass dans le virage avant l'avant-dernière ligne droite. Je n'ai donc pas pu accélérer comme je le voulais et Grünwald et lui me sont passés devant. Je n'ai pas pu les rattraper au freinage du dernier virage. Encore une fois, c'est frustrant puisque j'aurai pu terminer ce week-end en marquant des points une nouvelle fois. »

À Valencia, tu retrouves de nouveau un circuit que tu connais, quels sont tes objectifs ?

« Le circuit de Valence est un circuit que j'apprécie. Les tests de pré-saison s'y sont plutôt bien passés. Néanmoins, j'ai eu beaucoup de problèmes avec la boîte de vitesses (les vitesses sautaient toutes seules). Ce n'était donc pas évident mais je garde un bon souvenir de ce test. Je me sentais bien sur la moto. Je pense qu'il n'y a pas de raison pour que le week-end se passe mal. Encore une fois, il va falloir partir vite et rester dans le rythme et concentrer durant tout le week-end. Ce n'est pas parce que la FP1 est bonne que le reste du week-end le sera aussi. Je vais me battre pour les points. C'est la dernière course donc je vais tout donner. »

Propos recueillis par OffBikes.com

Tags:
Moto3, 2014, Jules Danilo, Ambrogio Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›