Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi : « 2014 a été une saison clé pour mon avenir »

Rossi : « 2014 a été une saison clé pour mon avenir »

Le nonuple Champion du Monde dresse le bilan de saison 2014, au cours de laquelle il est monté treize fois sur le podium, dont deux fois sur la plus haute marche.

Valentino Rossi a terminé sa quinzième saison en catégorie reine avec le titre de vice-Champion du Monde MotoGP™ 2014 et un nouveau contrat de deux ans qui lui permettra de poursuivre sa carrière avec Movistar Yamaha MotoGP jusqu'à fin 2016.

En dehors de ses neuf titres de Champion du Monde, Rossi totalise 196 podiums et 108 victoires sur l'ensemble de sa carrière.

La saison est terminée. Quelle évaluation fais-tu de tes performances ?

« Je suis très content de ma saison. Le bilan est très positif. Ça a été une saison clé pour mon avenir. Je n'étais pas content l'an dernier et je devais décider de continuer ou non. Mon objectif était d'être devant, de me battre avec les trois premiers et de monter sur le podium à chaque course. Ça n'avait pas été possible l'an dernier et je suis content d'avoir pu le faire cette année. J'ai fait de grands changements au début de la saison mais ça a marché et j'en suis heureux. J'ai essayé d'être fort en course tout au long de la saison. J'ai fait de bonnes courses et participé à de belles batailles. »

Que penses-tu de la M1 de cette année ? Vous sembliez souffrir au début du championnat mais Jorge (Lorenzo) et toi avez ensuite pu vous imposer sur la seconde partie de la saison.

« Notre M1 a beaucoup progressé durant la saison, grâce au travail réalisé par nos deux équipes. Silvano, Ramon et tous les ingénieurs et techniciens ont très bien travaillé. Tous ensemble, nous avons pu améliorer la moto, la rendre compétitive et gagner avec. C'est dommage de ne pas l'avoir fait plus tôt parce que la majeure partie de notre retard sur Marc (Márquez) a été prise en début de saison. Ensuite, c'était difficile de revenir. Si nous pouvions recommencer la saison, ça se passerait différemment, mais c'est comme ça. L'important est que la moto ait progressé et qu'elle soit maintenant compétitive. »

Tes résultats ont été fantastiques cette saison, les chiffres parlent d'eux-mêmes. En tant que pilote, que ressent-on lorsqu'on retrouve un si haut niveau ?

« C'est une grande satisfaction pour le pilote comme pour l'homme parce que les choses ne s'étaient pas bien passées ces dernières années. Les deux années avec Ducati avaient été difficiles. L'année dernière s'était mieux passée mais ce n'était pas suffisant parce que je ne pouvais pas me donner à fond et j'ai dû faire des choix difficiles. C'était risqué mais avoir tous ces podiums et ces deux victoires est une grande satisfaction. Je me sens encore plus motivé, je me suis fait plaisir et j'ai été suffisamment compétitif pour remporter deux courses et me battre pour la victoire à presque toutes les courses face à Lorenzo et Márquez, ce qui était mon objectif. »

Quel a été le meilleur moment de ta saison ?

« Le meilleur moment a été la victoire à Misano devant tous mes fans. Je retrouvais la première place sur un Grand Prix en Italie pour la première fois en cinq ans et c'était génial. J'ai adoré cette course. Je me suis fait plaisir et j'ai ressenti de belles émotions. Mais j'ai cependant plus apprécié ma deuxième victoire parce que j'étais un peu trop excité à Misano. A Phillip Island, j'ai vraiment pu savourer la victoire. »

Tu t'étais bien préparé physiquement et mentalement après trois saisons difficiles. Comment réussir un tel comeback ?

« Je pense que le secret est de savoir si on a encore vraiment envie de faire partie du jeu. Il faut oublier toutes les victoires remportées dans le passé et faire preuve de beaucoup d'humilité. Il faut réaliser que pour continuer, il faut travailler dur. Si on pense trop aux réussites passées, qu'on se dit 'j'ai neuf titres mondiaux et plus de 100 victoires', il vaut mieux rester à la maison. Le sport, les adversaires, les pneus, les motos, tout change très vite et il faut travailler dur pour devenir plus fort. Sans ça, vous êtes fini. »

Sur la seconde partie de la saison, tu as envoyé un message clair à tes rivaux. Comment leur mettre la pression et comment Yamaha pourrait-il t'aider à remporter un dixième titre mondial ?

« J'y crois encore, comme je l'ai toujours dit. Encore plus après cette année parce que nous sommes bien là. Nous sommes très proches de nos adversaires mais ce sera difficile. Lorenzo sera plus fort l'an prochain et Márquez a remporté le titre avec 13 victoires, contre 2 pour moi. Ça fait 11 de plus. La différence est énorme. Pour combler cet écart, nous devrons mieux travailler avec le team, avec Silvano, et aussi du côté de Yamaha. Cette année, surtout en début de saison, la Honda était bien plus compétitive que notre moto et la première partie de la saison a été trop facile pour Marc. Pour lui compliquer la tâche, il faut que nous soyons plus proches de lui. »

Tags:
MotoGP, 2015, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com

il y a 2 années

Krummenacher mène la dernière...