Achat de billets
Achat VidéoPass

Bilan de l'utilisation des moteurs en 2014

Bilan de l'utilisation des moteurs en 2014

Suite à l'introduction d'un nouveau règlement technique introduisant une différenciation entre les catégories Factory et Open, les moteurs ont été l'un des éléments clés de la saison MotoGP™ 2014.

Les teams Factory tels que Repsol Honda et Movistar Yamaha MotoGP devaient se soumettre à un gel du développement des moteurs cette année et à un maximum de cinq unités par pilote pour l'ensemble de la saison. Les teams de la catégorie Open, comme par exemple Drive M7 Aspar, pouvaient quant à eux utiliser jusqu'à douze moteurs, sans contrainte de développement en cours d'année. De son côté, l'équipe officielle de Ducati et le team Pramac Racing bénéficiaient d'un statut exceptionnel, une inscription en Factory mais avec les avantages de la catégorie Open, que le règlement technique du MotoGP™ assure à tout constructeur qui n'a remporté aucune victoire sur piste sèche lors de la saison précédente.

Chez Repsol Honda, Marc Márquez et Dani Pedrosa n'ont pas eu à se préoccuper de leurs moteurs et ont fini l'année avec un quatrième ou un cinquième moteur qui atteignait à peine la moitié de sa durée de vie. Une belle réussite puisque les deux pilotes ont couvert à eux deux près de 14 000 km rien que sur les séances d'essais de cette année. Les autres pilotes Factory de Honda, Stefan Bradl (LCR Honda MotoGP) et Álvaro Bautista (GO&FUN Honda Gresini) n'ont pas dépassé la limite des cinq moteurs bien qu'ils en aient tous les deux perdu un. Les pilotes de Yamaha n'ont eux non plus pas eu le moindre problème de ce côté-là et le cinquième moteur de Jorge Lorenzo n'a été utilisé qu'à un quart de sa durée de vie. 

Dans la catégorie Open, Scott Redding (GO&FUN Honda Gresini) et Nicky Hayden (Drive M7 Aspar) ont utilisé onze moteurs sur la Honda RCV1000R tandis que Hiroshi Aoyama (Drive M7 Aspar) a été le seul à atteindre un total de douze. Le Japonais était néanmoins l'unique pilote de la grille à terminer les 18 Grands Prix de la saison 2014 et devait forcément utiliser un nouveau moteur à Valence, où il étrennait la RC213V-RS. Le vainqueur du titre Open, Aleix Espargaró (NGM Forward Racing) avait perdu un moteur suite à sa collision avec Stefan Bradl en Australie mais n'utilisait que ses neuvième et dixièmes moteurs de la saison à Valence.

Du côté de Ducati, la situation a été nettement plus complexe puisque les moteurs ont été utilisés sur différents modèles, les GP14, GP14.1 et GP14.2. Andrea Dovizioso a exploité au mieux l'opportunité et a roulé avec un total de douze moteurs, tout comme Andrea Iannone. Le constructeur italien a néanmoins dû écarter plusieurs moteurs encore utilisables parce qu'ils n'étaient pas compatibles avec les nouveaux châssis et auraient dû subir des modifications interdites par le règlement pour être adaptés aux nouveaux cadres. Cal Crutchlow, qui a reçu bien moins de nouveautés que les deux Italiens cette année, a quant à lui fini avec un total de neuf moteurs.

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com

il y a 2 années

Krummenacher mène la dernière...