Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Quartararo : « Ma force, c’est que j’aime vraiment travailler »

Quartararo : « Ma force, c’est que j’aime vraiment travailler »

Champion du FIM CEV Repsol pour la seconde année consécutive, Fabio Quartararo se prépare pour la dernière manche de saison 2014, qui aura lieu ce week-end à Valence, avant de faire ses débuts en Championnat du Monde Moto3™ l’an prochain.

Grâce à son triomphe dans le FIM CEV Repsol, Fabio Quartararo fera l’an prochain ses débuts en Grand Prix avant même son seizième anniversaire. Né le 20 avril 1999 à Nice, le jeune Français a été titré une première fois la saison dernière et a dominé sans partage cette année. Avec sept victoire et deux secondes places en neuf courses, le pilote du Junior Team Estrella Galicia 0,0 a déjà décroché son deuxième titre dans le FIM CEV Repsol et se prépare pour les deux dernières manches de la saison, qui auront lieu ce week-end à Valence. 

Quartararo restera ensuite au Circuit Ricardo Tormo lundi et mardi pour ses deux premières journées d’essais avec le team qui a été Champion du Monde Moto3™ avec Álex Márquez cette année.

Fabio, tu arrives à la dernière manche de la saison 2014 du FIM CEV Repsol en ayant déjà remporté le titre cette année. Quel bilan est-ce que tu fais de cette saison ?

« Je pense que ça a été une très bonne année pour nous, avec une nouvelle équipe. C’était une opportunité extraordinaire de rouler avec cette équipe et ce le sera aussi l’année prochaine. Je pense que je me suis vraiment amélioré grâce à cette équipe, qui m’a vraiment bien accueilli. C’est grâce à eux et à Honda que j’ai fait tous ces résultats et j’aimerais les remercier parce qu’ils ont fait un très, très grand travail. »

Ce week-end ce sera ta dernière apparition dans le FIM CEV Repsol. Comment abordes-tu les deux dernières courses maintenant que tu as été titré ?

« Comme si je n’étais pas Champion. Je vais essayer de faire ma course, de rouler le plus vite possible et de gagner. Je vais essayer de gagner les deux manches mais aussi de comparer les temps avec ceux du Championnat du Monde et de nous préparer pour le test que nous ferons lundi et mardi. »

Pour 2014, tu avais rejoint la structure d’Emilio Alzamora, pour qui tu courras aussi l’an prochain et qui est l’un des personnages clés de la réussite des frères Márquez en Grand Prix. Comment est-ce que ça s’est passé avec ta nouvelle équipe ?

« Je pense que c’est la meilleure équipe pour apprendre. Ils ont vraiment une très bonne manière de travailler. L’année dernière, je ne travaillais quasiment jamais la télémétrie. Avec eux, c’est vraiment sérieux. Quand on termine la journée, on travaille avec un plan du circuit et on note tout ce qu’on a fait, les sensations que j’ai et celle que la moto me transmet à chaque endroit du circuit, ce qu’on peut améliorer. Après on regarde tout ça sur la télémétrie dans le camion et on y passe bien une heure et demie à chaque séance. »

L’an prochain tu feras tes débuts en Championnat du Monde, dans le team avec lequel Álex Márquez a été titré cette année. Qu’attends-tu de ta saison 2015 ?

« Je vais faire de mon mieux, tout ce que je veux faire c’est faire le mieux possible, obtenir les meilleurs résultats possibles et essayer de gagner. »

Garderas-tu des membres de ton équipe actuelle ou bien vas-tu travailler avec le staff qui était aux côtés d’Álex Rins ou d’Álex Márquez ?

« On ne le sait pas encore mais ce devrait être avec des mécaniciens de Rins ou de Márquez, plutôt ceux de Márquez. »

Ton coéquipier sera ton rival de cette année, Jorge Navarro…

« Je pense que c’est une bonne chose et que ce sera un bon coéquipier pour apprendre. Il a déjà fait quelques courses mais ce sera sa première année complète en Championnat du Monde. »

Tu vas avoir beaucoup de choses à apprendre, notamment de nouveaux circuits, mais aussi t’adapter à une saison plus longue, avec plus de voyages. En quoi va consister ta préparation hivernale ?

« On va travailler à fond cet hiver. J’avais déjà fait une très bonne préparation pour le CEV cette année. Je suis très bien physiquement. Il y a plus de tours en Championnat du Monde mais je sais que je peux les faire. Après il y aura plus de courses, et aussi une tournée Japon, Australie et Malaisie, où il faudra prendre en compte le voyage, le décalage horaire et c’est vrai qu’il faudra être bien préparé pour ces trois courses à la suite. »

Quel est ton programme de test d’ici la trêve hivernale ?

« Nous avons un test lundi et mardi à Valence. Après, je ne sais pas encore. »

Tu t’apprêtes à faire tes débuts en Grand Prix très jeune, comme l’ont fait d’autres grands pilotes à leur époque. D’après toi, quelles sont tes forces en tant que pilote et les domaines sur lesquels tu vas devoir le plus travailler l’an prochain ?

« Ma force, c’est que j’aime vraiment travailler. Si je fais tout ça, c’est pour être Champion du Monde MotoGP™. C’est mon rêve depuis que j’ai quatre ans. Je vais faire tout mon possible pour le réaliser, m’entraîner le plus possible, jour et nuit… peut-être pas la nuit mais qu’il pleuve ou non, je vais faire tout mon possible pour réaliser ce rêve. Pour ce que je vais devoir travailler le plus, je pense que ce sera mon anglais ! »

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›