Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Paolo Simoncelli : « Ce team me donne la force de continuer »

Paolo Simoncelli : « Ce team me donne la force de continuer »

Paolo Simoncelli, le père de Marco Simoncelli, dirige un projet nommé SIC 58 Squadra Corse, visant à propulser les jeunes talents italiens vers la scène internationale.

Suite à la tragique disparition de Marco Simoncelli le 23 octobre 2011, son père, Paolo Simoncelli, a passé deux ans à chercher une façon de promouvoir les jeunes talents italiens tout en honorant la mémoire de son fils. 

« Disons que je voulais me prouver que c’était possible, » explique Paolo. « Au bout de deux ans, j’ai parlé de cette possibilité avec les sponsors de Marco et ils m’ont tous apporté leur soutien. Nous avons commencé en pré-Moto3 en Italie, avec deux Honda 125cc pour Kevin Sabatucci et Mattia Casadei. Cette année, nous avons deux nouveaux pilotes, Nicodemo Matturro et Tony Arbolino, avec qui nous avons remporté le championnat. »

« Pour être parfaitement honnête, c'est ce projet qui me donne la force de continuer, » continue Paolo Simoncelli. « Après la première course, ma femme et ma fille ont approuvé l’idée et à ce moment-là, j’ai su que c’était la voie à suivre. »

La SIC 58 Squadra Corse a participé à la dernière manche du FIM CEV Repsol à Valence il y a deux semaines, avec Tony Arbolino et Anthony Groppi (invité par le team) aux guidons des KTM utilisées par Niccolò Antonelli et Enea Bastianini cette année dans le Championnat du Monde Moto3™.

« En ce qui concerne l’équipement, le problème est de le financer, » ajoute Simoncelli. « J’ai quatre pilotes, dont deux qui ne payent rien. J’ai le soutien total de Fausto Gresini. Il dit qu’il n’est que 49% du team mais en réalité il représente 50% de ce team. Mais il me laisse diriger le team dans la direction que je veux. »

« Notre objectif est d’atteindre le Championnat du Monde. Dans notre camion, nous avons une image de Marco et j’aimerais que cette image arrive en Championnat du Monde. Je pense que Tony est un véritable phénomène. Il n’avait jamais roulé sur Moto3 4-temps mais il s’en est très bien sorti à Valence. »

Le prochain objectif pour Simoncelli est maintenant le FIM CEV Repsol Moto3, une plateforme de lancement privilégiée pour arriver en Grand Prix.

« C’est notre objectif. Je suis convaincu que c’est la direction à prendre parce que le niveau du championnat est très élevé et qu’il prépare parfaitement les teams et les pilotes au Championnat du Monde. Si vous réussissez là-bas, vous pouvez réussir dans le Championnat du Monde. En Italie, l’organisation globale est bonne mais le niveau général est un peu mois élevé. Je veux connaître le véritable niveau de mes pilotes. »

« Nous ferons une saison complète dans le FIM CEV Repsol l’an prochain, avec Arbolino et un deuxième pilote qui reste à confirmer. L’idée est d’également continuer avec quatre pilotes dans le championnat italien. Après ça, nous verrons où cela nous aura menés… »

Tags:
MotoGP, 2014

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›