Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Giacomo Guidotti : « Nous attendons beaucoup de Yonny Hernández »

Giacomo Guidotti : « Nous attendons beaucoup de Yonny Hernández »

A quelques semaines de la reprise de la pré-saison MotoGP™, Giacomo Guidotti, le chef-mécanicien de Yonny Hernández chez Pramac Racing, revient sur la saison 2014 et l’évolution du pilote colombien.

« Yonny a progressé jour après jour, en démontrant à chaque fois son potentiel, » a déclaré Guidotti au sujet de la saison 2014. « Nous avons enfin pu voir l’ampleur de son talent à Barcelone, où il était constamment parmi les plus rapides. C’était peut-être parce que Barcelone est un bon circuit pour lui mais nous attendons de lui qu’il puisse courir à ce niveau à chaque Grand Prix. »

Le Colombien s’est aussi distingué sur piste mouillée à plusieurs reprises : « C’est quelque chose que nous devons analyser. Il est vrai qu’il est parmi les plus rapides sur piste mouillée. Peut-être que ça vient de ses sensations sur la moto ou que son style convient bien aux terrains qui proposent peu de grip. Mais les chiffres montrent qu’il n’a jamais réalisé ce dont il est capable. Yonny est rapide sur le mouillé mais il doit capitaliser là-dessus. 

Après avoir été l’unique pilote Ducati à évoluer sur GP13 en 2014, Hernández s’est vu offrir une GP14.2 pour la saison prochaine, une moto avec laquelle son ancien coéquipier Andrea Iannone avait fini l’année et que le Colombien a pu tester une première fois à Valence.

« Le passage à la GP14.2 a été positif mais nous n’avons pas eu beaucoup de temps. Nous avons profité du peu de temps que nous avions pour travailler sur l’ergonomie plutôt que les performances, » a ajouté Guidotti. « Le premier objectif est de bâtir la relation pilote-moto le plus vite possible pour ensuite se concentrer sur les performances. Yonny a beaucoup d’informations à assimiler en peu de temps. La moto est clairement meilleure que celle de l’an dernier. Nous allons commencer à travailler avec les réglages de Valence puis ensuite étudier le logiciel et les innovations apportées par Ducati. Sepang 2 sera le moment où nous commencerons à vraiment regarder les chronos. »

Tags:
MotoGP, 2015, Yonny Hernandez, Octo Pramac Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›