Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

L’avis de Nicky Hayden sur les jeunes espoirs américains

L’avis de Nicky Hayden sur les jeunes espoirs américains

Le pilote du team Drive M7 Aspar et Champion du Monde MotoGP™ 2006 s’est récemment confié à motoamerica.com.

Nicky, tu as passé une bonne partie de l’intersaison à t’entraîner en dirt bike. Tu t’étais fait retirer plusieurs os du poignet l’an dernier. Comment vas-tu maintenant ? 

« J’ai perdu beaucoup de force dans le poignet. C’était une grosse opération et il m’a fallu du temps pour récupérer. J’ai fait beaucoup de thérapie durant l’intersaison, afin de retrouver l’amplitude de mes mouvements. J’ai dû changer la façon dont je m’entraîne mais je suis assez satisfait. »

« Je n’ai pas eu de gros problèmes pour les deux tests en Malaisie, où nous avions trois jours d’affilée à chaque fois, sur une piste difficile. Mon poignet va de mieux en mieux. J’en ai parlé avec des gens qui ont eu la même opération et ils m’ont dit que leur récupération avait duré jusqu’à un an après la chirurgie. »

« Je ne roule plus vraiment en motocross mais je continue le dirt track. Je fais du flat track, un peu d’off-road mais sans prendre de gros sauts. Je cours depuis longtemps et j’ai donc plusieurs petites blessures qui restent mais je suis assez content de la façon dont les choses avancent. »

Qu’as-tu pensé de la Honda RC213V-RS que tu as pilotée lors des deux tests à Sepang ? Quels sont les aspects à améliorer sur ta moto ?

« Elle est clairement plus rapide que celle de l’an dernier. Elle a 30 ou 40 ch en plus. Nous allons beaucoup plus vite mais c’est le cas pour tout le monde. L’an dernier, les autres ne tournaient pas en 1’58 en Malaisie et ils ont vraiment fait un pas en avant. Mais la grille va probablement être plus serrée que jamais. »

« Nous devons travailler sur l’électronique. Avec le châssis de l’an dernier, le logiciel « Open » de Magneti Marelli ne nous posait pas de problème parce que nous n’avions pas trop de puissance. Nous avons bien avancé entre le premier test et le second. Nous avons amélioré notre chrono de presqu’une seconde. Et pas sur un seul tour. Nous en sommes satisfaits mais il y a encore des progrès à faire. »

« Le frein moteur est évidemment l’une des choses que nous pouvons améliorer. Au fil des ans, ils s’en sont servi pour économiser beaucoup de carburant mais ça signifie qu’il faut plus dépendre de l’électronique en entrée de virage que du grip mécanique. Le frein moteur agit sur beaucoup de phases différentes, en ligne droite, en début de virage puis à la fin, et les ingénieurs ont besoin de beaucoup de temps pour étudier les données et préparer de nouvelles cartographies. »

Sur la scène américaine, qui vois-tu comme un possible successeur, capable de suivre des traces en Championnat du Monde ?

« Difficile à dire ! Cameron Beaubier m’a vraiment impressionné l’an dernier. Quand il était venu courir en Europe, ça n’avait pas marché pour lui. Être le coéquipier de Marc Márquez ne lui avait pas facilité la tâche. Mais Cameron s’en sortait peut-être mieux que ce que les gens pensaient en le comparant à Márquez. C’était dur. Mais il pilotait bien et il semble apprendre très vite. »

« Jake Lewis a une excellente opportunité. Voyons ce qu’il en fait. Il y a quelques noms dans la catégorie Supersport mais il est difficile de dire qui s’en sortira le mieux. J’aurais évidemment tendance à soutenir les gars du Kentucky, mon cousin Hayden Gillim et Nick McFadden. Il y a aussi deux pilotes en Superstock 600 qui devraient plutôt courir en Supersport. »

« La saison de Hayden en SuperSport (désormais Superstock 600) ne lui a pas ouvert davantage de portes. J’en parlais avec lui en décembre dernier et il n’avait pas reçu d’offre. Il y a du talent ici aux Etats-Unis mais le championnat doit mieux s’occuper des jeunes pilotes. Il y a deux ans, aucun d’entre eux n’avaient d’opportunité et c’est pourquoi je trouve cool que Yoshimura ait donné une chance à Jake. Ils devront travailler dur et j’espère qu’ils s’en sortiront bien. »

Tu as toujours été très au fait des dernières tendances. Dernièrement, tu es devenu le premier pilote MotoGP à proposer des emoji personnalisés. Comment t’es-tu lancé dans ce projet ?

« Un ami avec lequel j’avais collaboré sur d’autres choses m’en avait parlé et l’idée avait plu au team. Il n’y avait rien à perdre pour moi. C’était facile à faire et plus tard ça pourrait devenir une source de revenus. Beaucoup d’autres gens commencent à le faire. Aujourd’hui, tout se passe dans le monde de la technologie, je dois m’intégrer à ce monde et c’est celui-ci qui intéresse les sponsors. »

Tags:
MotoGP, 2015, Nicky Hayden, Aspar MotoGP Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›