Achat de billets
Achat VidéoPass

Folger s’impose en l’absence des favoris en Moto2™

Folger s’impose en l’absence des favoris en Moto2™

L’Allemand a remporté sa première victoire dans la catégorie suite aux déboires de Tito Rabat, Sam Lowes et Johann Zarco.

Après avoir dominé tout au long du week-end, Sam Lowes (Speed Up Racing), Johann Zarco (Ajo Motorsport) et Tito Rabat (EG 0,0 Marc VDS) étaient tous absents d’un podium qui leur semblait promis au Grand Prix Commercial Bank du Qatar lors de l'ouverture du Championnat du Monde Moto2™ 2015.

En pole position, Lowes a tenu un tour et demi devant Zarco et était bien parti pour s’échapper avec le Français puisque les deux leaders de la pré-saison avaient déjà plus de deux secondes et demie d’avance sur le reste du peloton à l’issue du deuxième tour. 

Seul pilote à avoir choisi le pneu medium à l’arrière, le Britannique a cependant chuté sur un freinage délicat et est reparti en seizième position, pour finalement directement rentrer aux stands. 

Zarco se retrouvait donc seul en tête de la course, avec une confortable avance et sans crainte d’être rattrapé par le redoutable Tito Rabat. Après avoir manqué son entame de course, le Champion du Monde a en effet chuté, juste après Lowes, suite à un contact entre son pneu avant et la roue arrière de Simone Corsi (Athinà Forward Racing). 

Débarrassé des deux autres favoris à la victoire, Zarco a parfaitement géré sa course pour entretenir une avance qui n’est jamais descendu en dessous des quatre secondes, jusqu’à le Français soit lâché par son sélecteur de vitesses. Bloqué en troisième vitesse sur la ligne droite à seulement quatre tours de l’arrivée et les yeux rivés sur son sélecteur, l’ancien vice-Champion du Monde 125cc a failli percuter le pit-wall mais a corrigé sa trajectoire à temps pour ensuite tristement finir sa course au ralenti. 

En tournant près de dix secondes moins vite qu’avant un soucis technique qui le privait d’une première victoire en Moto2™, Zarco a forcément été rattrapé par Folger mais aussi par Xavier Siméon (Federal Oil Gresini Moto2), Tom Lüthi (Derendinger Racing Interwetten), Álex Rins (Páginas Amarillas HP 40), Franco Morbidelli (Italtrans Racing), son coéquipier Mika Kallio et Sandro Cortese (Dynavolt Intact GP).

Zarco finissait donc huitième tandis que Folger s’imposait pour la première fois dans la catégorie. Siméon et Lüthi étaient à ses côtés sur un podium sans le moindre pilote espagnol. Rins avait cependant réussi une magnifique fin de course pour revenir sur Lüthi mais a terminé juste derrière le Suisse, à moins d’un dixième. 

Suite aux victoires d’Alexis Masbou devant Enea Bastianini et Danny Kent en Moto3™ puis à celle de Valentino Rossi devant Andrea Dovizioso et Andrea Iannone en MotoGP™, le Grand Prix Commercial Bank du Qatar est le premier à n’avoir aucun pilote espagnol sur le podium depuis le Grand Prix de Chine de 2005 (Pasini, Lai, Talmacsi en 125cc - Stoner, Dovizioso, Aoyama en 250cc et Capirossi, Jacque et Melandri en MotoGP™).

Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) a été un peu moins brillant que Rins, son ancien coéquipier, pour sa première course dans la catégorie mais a fini avec une encourageante onzième place, derrière Lorenzo Baldassarri (Athinà Forward Racing), dixième, et Louis Rossi (Tasca Racing Scuderia Moto2), neuvième et seul pilote à ne pas rouler sur Kalex dans le Top 10. 

Vingt-cinquième sur la grille, Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten) aura été vaillant jusqu’au bout pour aller chercher le point de la quinzième place, devant Marcel Schrötter (Tech3).

Après une soirée qu’ils essayeront d’oublier au plus vite, Rabat, Lowes et Zarco auront l’opportunité de prendre leur revanche le 12 avril à Austin, au Texas, au Red Bull Grand Prix of the Americas. 

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
Moto2, 2015, COMMERCIAL BANK GRAND PRIX OF QATAR, RAC, Jonas Folger, Xavier Simeon, Thomas Luthi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›