Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

L’apprentissage de Loris Baz en MotoGP™ se poursuit

L’apprentissage de Loris Baz en MotoGP™ se poursuit

Le Français a pu terminer sa première course au Qatar malgré un arrêt au stand causé par un pneu défectueux.

Pour son premier Grand Prix, Loris n’a pas été gâté avec un problème de pneu avant, mais il a néanmoins continué la course après l’avoir changé pour emmagasiner toujours plus d’expérience. Cette journée de dimanche à Losail commençait bien lors du warm up avec un bon dix-septième temps pour Baz (sur vingt-cinq pilotes présents) à 1.5 du meilleur chrono réalisé par le Champion du Monde en titre Marc Márquez.

Le tout début de course était également satisfaisant, mais rapidement un problème apparaissait au niveau d’un pneu, qui contraignait Loris à rentrer au stand. Tout espoir de résultat s’envolait, mais le jeune Savoyard débutant en Grand Prix reprenait la piste peu après avec un pneu avant neuf pour enchaîner les tours et emmagasiner l’expérience qui lui sera précieuse pour la suite de la saison.

Valentino Rossi remportait de manière fantastique ce Grand Prix, le 83e de sa carrière à 36 ans, à l’issue d’une remontée puis d’une bagarre magnifiques. Il était le véritable héros et réalisait un incroyable exploit, après avoir connu des essais pourtant difficiles. Parti seulement huitième sur la grille de départ, « Vale » s’emparait du commandement à deux tours de la fin et parvenait à dominer les deux toutes nouvelles Ducati Desmosedici GP15 d’Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, qui le rejoignaient sur un podium 100% italien.

« Le warm up s’est plutôt bien passé, » estimait Loris Baz, « et c’est à ce moment que j’ai eu mon meilleur feeling de tout le week-end. J’avais repris un bon rythme. Je n’avais pas l’impression d’aller vite, mais par contre faisais des temps corrects, plus rapides que d’autres, donc c’était assez positif. Ça m’a mis un peu en confiance pour la course. »

« En début du Grand Prix, j’ai loupé mon départ parce que nous n’avions pas une bonne cartographie, car nous ne sommes pas encore bien calés au niveau ‘map’ pour les départs. Par contre j’ai fait un très bon premier tour, en doublant cinq à six pilotes dans les premiers virages. Le début du deuxième tour s’est également bien passé, puis j’ai senti immédiatement ensuite qu’il y avait un problème devant. C’était le pneu avant qui posait problème, comme ça avait déjà été le cas lors des tests. Je pouvais mettre de moins en moins d’angle, et moins freiner sur l’angle. J’ai pensé essayer de rouler comme ça jusqu’à l’arrivée, mais ça n’est plus devenu possible car c’était trop dangereux. »

« Je suis rentré au stand pour changer le pneu avant, puis suis reparti avec le même pneu arrière pour avoir le feeling avec un pneu usé. Mais avec le pneu avant neuf, ça changeait la balance de la moto. Après j’ai pris un bon rythme et réalisé des temps corrects qui m’auraient permis de me battre pour le top 15 ou 16. Ce problème de pneu a été assez frustrant, mais j’ai découvert beaucoup de choses que je n’avais pas vues pendant les séances d’essais. Cette expérience sera utile pour les prochains Grands Prix aux Etats-Unis et en Argentine. »

Tags:
MotoGP, 2015, COMMERCIAL BANK GRAND PRIX OF QATAR, RAC, Loris Baz

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›