Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Masbou : « Ce n’est que le début ! »

Masbou : « Ce n’est que le début ! »

Le Français a remporté la première course de la saison Moto3™ dimanche dernier au Qatar et espère maintenant continuer sur sa lancée.

Alexis Masbou (SAXOPRINT RTG) s’est confié à motogp.com après avoir remporté la première manche du Championnat du Monde Moto3™ 2015 dimanche dernier au Grand Prix Commercial Bank du Qatar, où il a aussi décroché la première pole position de sa carrière.

Au Qatar tu attaques la saison 2015 avec un week-end pleinement réussi, avec pour commencer ta toute première pole position. Quelle importance a eu cette pole position pour toi ? 

« C’était extrêmement important parce que ces dernières années, c’est le genre de performances qui manquaient à mes week-ends de course. En amont de la saison, on avait essayé de travailler là-dessus avec l’équipe et forcément, commencer aussi bien veut dire que le travail a payé. Même si ce n’est que que le début de la saison et que ce ne sera pas évident de le refaire à chaque Grand Prix, commencer la saison comme ça et réaliser la première pole de ma carrière est une satisfaction. »

Ensuite une course très serrée aux avant-postes, comme souvent en Moto3™. Avais-tu une stratégie de course ou bien est-ce qu’on doit improviser quand on est dans un groupe aussi important ?

« J’avais une stratégie de course et ça s’est passé à peu près comme je l’imaginais. Il fallait rester aux avant-postes le maximum de temps puis ensuite gérer les pneus pour la fin de la course. Malheureusement on s’est un peu gêné avec Fabio (Quartararo) à cinq, six tours de l’arrivée et on s’est fait décrocher par le groupe de devant mais on était suffisamment rapides pour revenir sur les quatre ou cinq pilotes qui étaient en train de s’échapper. »

« Pour les trois derniers tours, ma tactique était à peu près la même que pour le dernier tour mais j’aurais préféré être deux ou trois places devant à l’ouverture du dernier. Malheureusement je n’ai pas pu mieux me placer que ça et il a donc fallu que je double plus de pilotes dans le dernier tour. Avec Bastianini, on avait à peu près la même vitesse et je savais que j’avais la possibilité de le doubler avant la ligne. »

Tu commences donc ta dixième saison en tête du classement général, avec une deuxième victoire suite à celle de l’an dernier. Après ce week-end parfait, comment abordes-tu la suite du début de saison ?

« Avec un capital confiance accru et puis avec l’envie de continuer. Forcément, après un week-end comme ça on a envie d’en faire d’autres, de continuer à faire des pole, à gagner des courses et à monter sur le podium. Ce n’est pas parce qu’on gagne la première course que le travail est terminé. Ce n’est que le début et il me tarde d’aller aux Etats-Unis puis en Argentine pour continuer à aller de l’avant. »

Comment s’est passée ton intégration dans ta nouvelle équipe ?

« Ça s’est très bien passé. On a fait plusieurs tests durant l’intersaison et on a pu se mettre en place. Mon chef mécanicien, Marco Agostini, devait découvrir la Honda et moi je devais découvrir le team. On a essayé de travailler dans le même sens pour faire évoluer les choses au fur et à mesure des journées d’essais et maintenant on se connaît mieux, on travaille de mieux en mieux, même si j’imagine que notre façon de travailler évoluera au fil de courses. Tout se passe extrêmement bien. Quand on débute la saison de cette façon, ça ne peut que aller bien. »

En ce qui concerne la version 2015 de la Honda Moto3™, quelles sont les différences et les progrès que tu as pu noter ?

« Le moteur que j’ai rapidement reçu dans l’intersaison est une amélioration par rapport à celui de l’année passée. On manquait un petit peu d’accélération l’an dernier face aux KTM, Honda a donc travaillé de ce côté-là et c’est vrai que cette année on a une moto extrêmement puissante sur les accélérations. C’est forcément très plaisant d’avoir une moto puissante. Au niveau du châssis il n’y a pas de grosse modification mais des petites choses qui font que je me sens de mon côté plus à l’aise que l’année passée, surtout au niveau des entrées de virage. »

La semaine prochaine tu pars outre-Atlantique pour courir à Austin puis la semaine suivante en Argentine. Quelles seront d’après-toi les clés pour réussir sur ces deux circuits ? 

« Ce seront deux autres circuits avec de grandes lignes droites et il risque donc d’y avoir à nouveau un grand groupe et de la bagarre. On arrive peut-être plus facilement à creuser un écart à Austin parce qu’il y a de grandes parties sinueuses. Ce sera peut-être plus dur de distancer le peloton en Argentine et on sera peut-être plus nombreux devant là-bas, comme au Qatar. Ce seront deux Grands Prix avec beaucoup de bagarre mais c’est souvent le cas en Moto3. Je pense qu’on va être beaucoup à s’acharner pour la victoire cette année. »

Il est encore tôt pour parler de la course au titre mais t’es-tu fixé des objectifs spécifiques cette année, pour corriger ou trouver des choses qui te manquaient l’an dernier par exemple ?

« Comme je l’ai dit, mon travail cet hiver a beaucoup été axé sur la réussite des séances d'essais. Pour moi ça va être continuer à faire de bons essais chrono, rester le plus souvent possible sur les deux premières lignes pour pour pouvoir partir avec le groupe de tête à chaque course. Puis après l’objectif c’est de monter régulièrement sur le podium. On a déjà une victoire, maintenant il faudra essayer d’en gagner d’autres et être le plus régulièrement possible sur le podium afin d’emmagasiner un maximum de points. »

Tags:
Moto3, 2015, COMMERCIAL BANK GRAND PRIX OF QATAR, RAC, Alexis Masbou, SAXOPRINT RTG

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›