Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Une première course difficile pour Danilo

Une première course difficile pour Danilo

Le Français a fini en vingtième position au Grand Prix Commercial Bank du Qatar.

Si devant, Alexis Masbou et Fabio Quartararo se sont illustrés pour ce premier Grand Prix, Jules Danilo n'a pas démérité durant ce week-end. « Dans l'ensemble, tout s'est plutôt bien déroulé, » confie Danilo.  « Pour les qualifications, j'ai progressé pour terminer là où je souhaitais, à savoir dans le Top 20 avec un bon temps à une seconde de la pole. Je savais que j'étais capable de faire mieux en course. »

Pour le pilote français, la course ne s'est malheureusement pas passée comme il l'espérait : « J'étais détendu, j'ai pris un bon départ en étant malin dans les premiers virages. Je boucle le premier tour en 15ème position. Tout allait bien jusqu'au premier virage où Niklas Ajo est venu me rentrer dedans pour m'amener quasiment jusqu'au bac à gravier. » Le temps de revenir sur la piste, Danilo s'est alors retrouvé à la 30ème position. « Sur le coup, j'étais contrarié. J'avais tout préparé correctement et le fait de repartir derrière tout le monde n'est jamais agréable. »

Malgré cet épisode difficile, le pilote Honda a pu revenir rapidement sur le groupe qui le précédait : « En voulant doubler Khairuddin, je me suis légèrement mis à l'équerre en sortie de la chicane pour rentrer dans le virage 10. Il était à l'extérieur, je pense qu'il ne m'a pas vu et nous nous sommes touchés. C'est aussi ma faute car j'étais à l'intérieur. » Une nouvelle sortie compromet la remontée de Danilo. « Je me demande si ces contacts n'ont pas voilé ma roue car j'avais beaucoup de dribble ensuite. Je n'ai pas encore debriefé avec l'équipe, j'en saurai plus cette semaine. Je suis déçu car j'étais dans le bon groupe et en analysant les temps, je sais que j'étais capable de le suivre. »

Sur le circuit de Losail les stratégies d'équipes ont été primordiales pour les pilotes Moto3 : « Niccolò (Antonelli) et moi échangeons principalement autour du pilotage. Ayant des gabarits différents, nous ne pouvons pas partager nos réglages. Ce week-end, beaucoup d'équipes ont fait sortir leurs pilotes ensemble. Malheureusement, nous ne l'avons que très peu fait. Sur ce genre de piste, il est important de s'entraider. Faire un temps seul et faire la différence sur la grille est très difficile. Il faut une aspiration pour gagner jusqu'à deux dixièmes sur un tour. »

Malgré une légère domination des Honda durant les tests de pré-saison, les différences entre les constructeurs semblent désormais minimes en ce début de saison : « En visionnant la course, on voit que les Mahindra roulent vite, notamment avec Bagnaia. Il y aura quelques différences selon les circuits, mais cette saison toutes les motos se valent. »

Le Français espère prendre sa revanche au Texas la semaine prochaine : « Le circuit d'Austin a été l'un des plus difficiles pour moi la saison passée. Nous aurons du travail au début mais ce sera différent car j'ai de très bonnes sensations avec cette moto. Nous devrions être sur la même dynamique voire mieux là-bas. »

Tags:
Moto3, 2015, COMMERCIAL BANK GRAND PRIX OF QATAR, RAC, Jules Danilo, Ongetta-Rivacold

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›