Achat de billets
Achat VidéoPass

Loris Baz s'envole confiant pour le Grand Prix des Amériques

Loris Baz s'envole confiant pour le Grand Prix des Amériques

Le rookie français sera cette fois-ci en terrain inconnu au Circuit des Amériques.

Si le Grand Prix du Qatar était la première épreuve de la saison MotoGP™ 2015, ce Grand Prix était aussi le premier pour le Rookie de l'équipe Athinà-Forward Racing, Loris Baz. En progression constante durant tout le week-end, Baz a été contraint de passer par son box en course afin de changer un pneu défectueux. Malgré cela, le pilote français est satisfait de cette première expérience

Quel bilan peux-tu dresser de ce premier Grand Prix ?

Ce premier Grand Prix s’est plutôt bien passé. La course a bien commencé avec un très bon premier tour. Avec une chute en FP3 et une panne en FP4, j’ai manqué de roulage pour arriver dans de bonnes conditions en Q1. Je partais de loin sur la grille. Je loupe malheureusement mon départ et je vire dernier au premier virage, mais j'ai pu remonter rapidement avec un bon rythme. Dès le 2e tour, j’ai senti qu’il y avait quelque chose qui n'allait pas. J’ai eu un problème pneumatique et à partir de là ça n'a qu'empiré. Je voulais terminer la course, mais ca devenait vraiment dangereux donc je suis passé au box pour changer de pneu. C’était assez frustrant car comme à mon habitude en course, j’avais fait un gros pas en avant par rapport aux essais. Toutefois, nous avons appris beaucoup et nous allons essayer d’améliorer dès la première séance à Austin.

Tu t'es blessé suite à cette chute en FP3, comment va ton doigt ?

Tout va bien, il cicatrise correctement. Je suis allé voir un chirurgien et il m'a confirmé ce que l’on ma dit à la clinique mobile, à savoir qu'aucune opération ne sera nécessaire. C'est une bonne nouvelle.

Que retiens-tu de ce premier Grand Prix venant du Superbike ?

J’en garde du positif surtout en début de course. Tout comme en WSBK, je suis arrivé a faire de bons premiers tours en gagnant quelques positions au classement. Il faut que nous améliorons nos départs pour en gagner encore plus. Pareillement, tout comme en WSBK à mes débuts, j’ai encore un peu de mal durant les qualifications : je faisais de mauvaises qualifications tout en faisant de bonnes choses en course. L'expérience acquise en course me permettait ensuite d'être presque aussi rapide en qualifications. Il me faut encore un peu de temps pour être aussi rapide sur un tour que sur l'ensemble d'une course. Le fait d’être rentré pour changer le pneu avant et d’être reparti m’a permis d'analyser beaucoup de points qui n’allaient pas sur la moto. En repartant, j'ai pu me comparer au niveau de Laverty, Di Meglio ou de Miller. C’est toute de même une bonne chose d’avoir terminé cette course et j’espère que toutes les données que j'ai collectées vont nous permettre de nous améliorer à Austin et en Argentine.

Tu avais l'avantage de connaître le tracé au Qatar pour y avoir roulé la saison dernière en WSBK, appréhendes-tu les épreuves d'Austin et d'Argentine sur ce point ?

Je n'appréhende pas du tout. Évidemment, cela va demander un peu plus de temps. Je vais donc essayer de faire au mieux le plus rapidement. Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu de difficulté pour apprendre de nouveaux tracés. J’ai regardé et analysé les courses des saisons précédentes et j’ai étudié le tracé sur une console de jeux video. Le circuit d'Austin a l’air vraiment spécial avec un tracé "cassant". Je vais essayer prendre une roue en première séance pour gagner un peu de temps. Dans tous les cas, je ne suis vraiment pas inquiet.

Ta taille fait encore couler beaucoup d'encre, comment te sens-tu aujourd'hui sur la Yamaha-Forward ?

Je me sens bien. Il n'y a plus vraiment de problèmes liés à ma taille. J'arrive à me caser comme il faut sur la moto et je ne perds que très légèrement en ligne droite tout comme en WSBK. C'est très peu et cela ne me gène pas comme ça avait été le cas à mes débuts sur la Yamaha-Forward.

En tant que Rookie, que te manque-t-il encore aujourd'hui pour faire la différence ?

Il me manque encore du temps en piste pour prendre l’habitude de cette moto. En analysant les données, il y a des secteurs où je suis très rapide. Au Qatar, c’était même surprenant. Il y avait un enchainement de 3 ou 4 virages où j’étais très rapide et c’est plutôt positif. Sur d'autres secteurs en revanche, je perds un peu plus. Il faut que nous trouvions une solution à ce niveau. Je suis incisif sur les freins, mais c’est mon style de pilotage. Il faut donc que j’arrive à adapter la moto pour améliorer mes entrées de virage. En sortie, j'accélère correctement. Il y a seulement quelques endroits où je perds légèrement. Nous allons donc travailler sur ces points pour nous améliorer.

Comment te sens-tu physiquement ?

Je n'ai eu aucun souci au Qatar. J’étais bien durant toute la course malgré mon arrêt au stand. Nous verrons à Austin sur un circuit plus éprouvant physiquement. Je pense qu'il ne devrait pas y avoir de problèmes particuliers à ce sujet.

Dani Pedrosa a dû être opéré de l’avant-bras de droit et sera remplacé à Austin. Quel est ton sentiment à ce sujet ?

Je suis vraiment déçu pour lui car c'est un très bon pilote. Nous avons discuté à plusieurs reprises et nous n'habitons pas loin l'un de l'autre. Nous avons même prévu de nous entraîner ensemble cette saison selon nos emplois du temps. Je l'ai croisé plusieurs fois dans le paddock et il a toujours pris le temps de me demander comment ça allait pour moi. C'est un pilote qui a toujours eu beaucoup de problèmes et, tous les ans, l'histoire se répète pour lui. J'espère vraiment qu'il pourra résoudre ce problème rapidement. Il fait partie des 4 pilotes les plus rapides au monde et il mérite d'être là tout comme il mérite d'être tranquille côté santé afin de pouvoir s'exprimer à fond. J'espère qu'il pourra revenir à Jerez.

Tags:
MotoGP, 2015, RED BULL GRAND PRIX OF THE AMERICAS, Loris Baz, Forward Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›