Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

A. Espargaró : « Faire attention au pneu arrière »

A. Espargaró : « Faire attention au pneu arrière »

Leader des essais libres de vendredi en Argentine, l’Espagnol a reconnu avoir eu des difficultés avec le pneu arrière.

Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar a réalisé le meilleur temps à chacune des deux séances d’essais de vendredi à Termas de Río Hondo et été une demi-seconde plus rapide que ses adversaires. 

L’Espagnol dispose ce week-end d’un pneu arrière medium et d’un pneu arrière asymétrique en gomme dure, à l’instar des pilotes de Ducati, d’Aprilia et de la catégorie Open, alors que les pilotes Factory de Yamaha et Honda évoluent soit sur l’asymétrique dur, soit sur un pneu extra-dur spécialement prévu pour le tracé argentin et marqué par une bande jaune. 

S’il était ravi de ses performances, Espargaró a aussi émis quelques inquiétudes quant à l’usure du pneu arrière, qu’il s’agisse de la gomme medium ou dure, après avoir observé une dégradation rapide au cours de cette première journée. L’Espagnol espère maintenant voir les conditions de piste s’améliorer au fil du week-end.

Aleix Espargaró :

« Je suis satisfait, ce n’est que la première journée mais je suis très content de nos performances. Hier nous avions fait un tour de piste à pied avec toute l’équipe et j’ai vraiment un feeling spécial sur cette piste. Ça s’était très bien passé l’année dernière, j’avais chuté en course mais je m’étais très bien senti sur ma moto. J’étais aussi très à l’aise ce matin. Le tracé est très bon pour notre moto, il y a un virage où j’ai du chattering mais tout était parfait sur le reste du tour et je me suis vraiment fait plaisir. Nous étions aussi en tête cet après-midi sur pneu dur puis j’ai fait un bon chrono avec le pneu tendre. Je pense que nous pouvons encore progresser parce que je ne me sentais pas parfaitement bien sur le pneu avant tendre. C’est trop risqué d’essayer le pneu avant dur aujourd’hui mais nous l’essayerons demain et nous verrons comment ça se passera. » 

« La piste était meilleure pour la seconde séance. Dans la première, le pneu arrière était détruit au bout de trois tours. Dans la seconde, j’ai fait dix ou douze tours avec le pneu dur et il était très usé. J’espère que les conditions s’amélioreront, au sinon nous aurons un vrai problème pour la course parce que nous n’avons pas l’extra-dur et nous devrons donc faire attention. »

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO RED BULL DE LA REPÚBLICA ARGENTINA, FP2, Aleix Espargaro, Team SUZUKI ECSTAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›