Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi assure le spectacle en Argentine

Rossi assure le spectacle en Argentine

Valentino Rossi a réussi à contrer l’échappée de Marc Márquez pour s’imposer en Argentine et conserver la tête du classement MotoGP™ 2015.

Après une qualification en huitième position, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) pouvait s’attendre à une course compliquée à Termas de Río Hondo mais a produit une performance exceptionnelle pour décrocher sa seconde victoire de l’année. L’Italien s’était aussi imposé depuis la huitième position au Qatar lors de la première manche de la saison. Un hasard ? Sûrement, mais toujours est-il que le ‘Docteur’ ne cesse de surprendre et continue, à 36 ans, de faire le show au plus haut niveau de la compétition moto. 

Marc Márquez (Repsol Honda) a semblé pendant les deux premiers tiers de la course filer vers une victoire facile, qu’il aurait remportée après avoir survolé les qualifications. Le Champion du Monde en titre a cependant fait deux erreurs. La première, avant la course, en faisant le pari risqué de courir sur un pneu arrière dur, alors que Bridgestone avait mis à disposition des pilotes Factory une gomme extra-dure, spécialement conçue pour répondre aux exigences du tracé argentin. 

Brièvement devancé par Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) au départ, Márquez a rapidement repris sa place en tête de la course et est parti comme une fusée pour compter jusqu’à cinq secondes d’avance alors que Rossi remontait progressivement en doublant Espargaró, Andrea Iannone (Ducati), Cal Crutchlow (CWM LCR Honda) mais aussi son coéquipier Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP).

Lorsqu’il est arrivé en seconde position devant Andrea Dovizioso (Ducati), juste avant le cap de la mi-course, Rossi était à quatre secondes d’un Márquez qui semblait hors de portée. Cinq tours plus tard, l’Italien n’était plus qu’à trois secondes et le rythme auquel il rattrapait son jeune rival ne faisait que s’accélérer au fil de tours, Márquez souffrant de plus en plus de l’usure de son pneu arrière. 

Rossi est ainsi parvenu à revenir sur Márquez et l’a doublé dans l’avant-dernier tour. Clairement battu et apparemment incapable de se défendre sur un pneu arrière trop glissant, le double Champion du Monde MotoGP™ a alors commis sa seconde erreur en essayant de s’accrocher et en touchant la roue arrière de son rival, un contact qui s’est soldé par une chute suite à laquelle il n’a pas pu repartir alors qu’il aurait au minimum pu s’assurer un total de vingt points.

Rossi s’est donc retrouvé seul pour le dernier tour tandis que Dovizioso prenait la seconde place, sa troisième consécutive depuis le début de la saison, et que Crutchlow signait le meilleur tour de la course pour battre Iannone dans un duel pour la troisième place et ainsi faire sa première apparition sur le podium avec CWM LCR Honda. 

Lorenzo, qui avait choisi le même pneu arrière que Rossi mais avait opté pour un pneu avant plus tendre que celui de son coéquipier, a quant à lui terminé avec une décevante cinquième place et une troisième course consécutive sans podium, ce qui ne lui était jamais arrivé hormis en 2008, l’année de ses débuts en MotoGP™.

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) a fini sixième, à une dizaine de secondes de Lorenzo, devant, Aleix Espargaró, qui obtenait son meilleur résultat en date avec la Suzuki GSX-RR, Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3), Scott Redding (EG 0,0 Marc VDS) et Maverick Viñales (Team Ecstar Suzuki), qui se classait de nouveau dans le Top 10 après sa neuvième place à Austin.

Le rookie australien Jack Miller (CWM LCR Honda) a réalisé l’une des plus belles performances du rendez-vous argentin et a décroché la première place de la catégorie Open en finissant douzième, juste devant Héctor Barberá (Avintia Racing) et Loris Baz (Athinà Forward Racing), qui faisait lui aussi sa meilleure course depuis son arrivée dans la catégorie et prenait les points de la quatorzième place. Le Français finissait devant son coéquipier Stefan Bradl, les pilotes de l’Aspar MotoGP Team Nicky Hayden et Eugene Laverty ainsi que Mike Di Meglio (Avintia Racing), 23e sur la grille et 18e à l’arrivée.

Grâce à sa victoire, sa deuxième en Argentine suite à celle qu’il avait décrochée à Buenos Aires en 1998, à la fin de la première de ses deux saisons dans la catégorie 250cc, Rossi conserve la tête du classement général avec six points d’avance sur Dovizioso, 26 sur Iannone et 29 sur Lorenzo.

Avec une cinquième place, une victoire et un abandon en trois courses, Márquez n’est que cinquième du classement général, à 30 points de Rossi, et sera à domicile pour prendre sa revanche le 3 mai au Grand Prix bwin d’Espagne, à Jerez de la Frontera.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO RED BULL DE LA REPÚBLICA ARGENTINA, RAC, Valentino Rossi, Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Marc Marquez, Ducati Team, Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team, LCR Honda

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›