Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#SpanishGP : La conférence de presse

#SpanishGP : La conférence de presse

Rossi et cinq de ses adversaires se sont retrouvés en conférence de presse jeudi à Jerez avant l’ouverture du Grand Prix bwin d’Espagne.

Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Andrea Dovizioso (Ducati), Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), Marc Márquez (Repsol Honda), Cal Crutchlow (CWM LCR Honda) et Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) étaient les six pilotes conviés à la conférence de presse précédant le Grand Prix bwin d’Espagne jeudi après-midi à Jerez. 

Leader du classement général en ayant remporté deux des trois premières courses de la saison 2015, Rossi a été invité à revenir sur son contact avec Márquez en Argentine et a affirmé que son excellente relation avec le jeune Espagnol n’avait pas changé, avant de se pencher sur l’épreuve de ce week-end : « Jerez est toujours un week-end spécial, je pense que c’est l’un des meilleurs et j’aime beaucoup être ici. Nous sommes de retour en Europe et je suis très content parce que nous passerons moins de temps à voyager. L’ambiance ici à Jerez est très spéciale. »

Opéré de l’auriculaire de la main gauche samedi dernier suite à une chute survenue au cours d'une session de dirt track entre amis, Márquez ne sait pas encore à quel point sa blessure l’affectera ce week-end et a commenté : « Je suis tombé à l’entraînement et j’ai tout de suite su que je m’étais fait mal. Je vais essayer de rouler demain et nous verrons comment je me sentirai. Ce sera sûrement douloureux parce que l’opération ne date que de samedi soir mais je n’en saurai pas plus avant d’avoir pris la piste. Ici nous courrons devant nos fans et ce sera donc une motivation en plus qui pourra m'aider. »

Deuxième du classement général à seulement six points de Rossi, Dovizioso a annoncé que Ducati ne participerait pas à la journée de test post-GP lundi et a déclaré : « Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour travailler sur la moto lors des trois premières courses parce que les conditions étaient difficiles. Ici la météo semble bonne, nous pourrons passer plus de temps à travailler sur la mise au point et voir si nous pouvons progresser sur la motricité et la stabilité au freinage. »

Absent du podium depuis le début de l’année, Lorenzo a rappelé que les problèmes dont il avait souffert sur les premières courses étaient mineurs et qu’il ne lui manquait pas grand chose pour atteindre ses objectifs : « Notre début de saison n’a pas été parfait mais ça avait été pire l’an dernier. Je crois que nous pouvons nous battre pour le podium et ce circuit est le lieu idéal pour le faire. Nous devrons être plus réguliers. Je suis en forme maintenant et si je n’ai pas de problème, je pense que je pourrai me battre pour la victoire. »

Crutchlow, qui avait décroché la troisième place en Argentine suite à la chute de Márquez, compte quant à lui travailler sur sa cadence de course : « Ça n’avait pas été trop mal au Qatar, les choses se sont ensuite mieux passées et maintenant nous arrivons en Europe, où je devrai mieux me sentir puisque nous voyageons moins. Nous pouvons améliorer notre moto et gagner en vitesse. Nous devons progresser et je dois piloter un peu mieux sur certaines phases de la course. »

Smith a de son côté admis que les qualifications avaient été sa plus grande faiblesse depuis le début de la saison. Le Britannique est cependant optimiste pour l'épreuve de ce week-end, qui a lieu sur un circuit qu’il connaît parfaitement : « Je suis venu ici beaucoup de fois au cours de ma carrière et c’est un circuit qui me plaît beaucoup. Il va faire chaud et nous pourrions avoir des problèmes de grip. Nous avons fait trois bonnes courses jusqu’ici et nous pouvons en être satisfaits mais nous devons progresser. Nous devons essayer de gagner en rythme mais c’est l’objectif de tout le monde. Je suis impatient de partir en piste. »

La première séance d’essais MotoGP™ du Grand Prix bwin d’Espagne a lieu vendredi matin à 9h55.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO bwin DE ESPAÑA, Marc Marquez, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›