Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le HRC retrouve sa deuxième étoile

Le HRC retrouve sa deuxième étoile

Pedrosa n’a peut-être jamais été titré en MotoGP™ mais il a gagné un immense respect pour s’être battu après chacune de ses blessures…

Présent dans le paddock MotoGP™ depuis près de vingt ans en tant que reporter pour Motorcycle News, Matthew Birt rejoint l’équipe de motogp.com pour la saison 2015 afin de vous proposer des news exclusives ainsi qu’une opinion venant du coeur du paddock.

Dani Pedrosa a déjà prouvé qu’il était le pro des retours de blessure en MotoGP. Si vous lisiez la liste des blessures dont l’Espagnol a souffert au cours de sa carrière, vous ne seriez pas arrivé à la moitié que vous auriez déjà eu le temps de voyager sur la Lune.

Pedrosa n’était donc pas dans une situation qui lui soit étrangère aujourd’hui au Mans et il est apparu détendu mais aussi prudent avant son retour en piste pour le Grand Prix de France. Revenir de blessure est une routine que Pedrosa a dû suivre de nombreuses fois.

Ce retour est cependant bien différents des précédents.

Lors de ses retours précédents, Pedrosa avait toujours été confiant, sachant que, malgré les traumatismes que son corps avait subis, il allait redevenir l’un des pilotes les plus rapides du Championnat du Monde.

L’opération qu’il a subie après avoir souffert d’un syndrome des loges durant près d’un an et lors du premier Grand Prix de cette année au Qatar n’avait cependant rien d’une procédure de maintenance.

C’était une chirurgie risquée, agressive, très particulière et même pour un individu aussi habitué à la salle d’opération, c’était probablement l’intervention la plus importante de sa carrière. Au final il s’agissait de sauver sa carrière. Pedrosa avait été handicapé par le manque de sensation dans son bras droit au Qatar mais avait tout de même fini sixième.

Mais un pilote qui a été habitué à se battre pour des victoires et des podiums durant près d’une décennie en MotoGP™ ne se contente pas d’une sixième place.

Beaucoup de choses se passeront sûrement dans sa tête demain matin à l’ouverture de la première séance d’essais. Pedrosa a admis qu’il lui faudrait peut-être des mois avant de savoir si son syndrome des loges avait été soigné pour de bon.

Il a brièvement roulé sur une supermoto en Espagne mais rien ne peut préparer aux contraintes physiques du pilotage d’une RC213V Repsol Honda de 260 ch sur la piste stop-and-go du circuit Bugatti.

Le HRC doit être heureux de retrouver sa line-up 100% espagnole après un début de saison 2015 délicat. Les dernières semaines n’ont pas été faciles pour Pedrosa mais son absence a aussi été difficile pour Honda.

Les dirigeants de Honda ont dû faire face à d’innombrables vagues de questions concernant l’éventuel retour de Casey Stoner pour remplacer Pedrosa. Ils ont constamment été questionnés sur le fait que l’opération n’ait pas eu lieu plus tôt alors que Pedrosa souffrait déjà durant la pré-saison. Et s’ils lui auraient proposé un autre contrat de deux ans s’ils avaient su la gravité de ses problèmes ?

Ces questions vont au moins s’estomper. Au moins jusqu’à la fin de la première séance d’essais !

Pedrosa n’a peut-être jamais été titré en MotoGP™ mais il a gagné un immense respect pour s’être battu après chacune de ses blessures…

Encore une saison sans la moindre chance de remporter le Championnat du Monde. Personne ne peut manquer trois courses et s’attendre à s’imposer sur des pilotes du calibre de Valentino Rossi, Marc Márquez et Jorge Lorenzo.

Rossi réalise son meilleur début de saison depuis 2005, Márquez est prêt à se battre bec et ongles pour remporter un troisième titre d’affilée, Lorenzo semblait être de retour à son meilleur niveau à Jerez, la nouvelle Ducati GP15 a été compétitive d’entrée de jeu… le retour de Pedrosa ne fait qu’ajouter une dimension à une saison 2015 déjà riche en suspense.

Les courses ont été sublimes malgré sa présence. Ajoutez un autre pilote d’envergure et sa participation ne fera que rendre meilleur le spectacle du MotoGP.

Tous les pilotes ont affirmé que s’il parvenait à retrouver son meilleur niveau, Pedrosa serait une menace permanente aux avant-postes.

Ce n’est peut-être pas l’un des plus grands acteurs de la course au titre mais il a peut-être encore un rôle majeur à jouer.

Tags:
MotoGP, 2015, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›